29 novembre 2012
Restauration et mise en valeur du patrimoine bâti
Un coup de pouce de la MRC
Par: Le Courrier
Le chargé de projet en patrimoine à la MRC Les Maskoutains, Robert Mayrand, la préfet de la MRC, Francine Morin et le président de la Commission du patrimoine maskoutain, David Bousquet, ont procédé au lancement du programme « Aide-conseil à la rénovation patrimoniale ».

Le chargé de projet en patrimoine à la MRC Les Maskoutains, Robert Mayrand, la préfet de la MRC, Francine Morin et le président de la Commission du patrimoine maskoutain, David Bousquet, ont procédé au lancement du programme « Aide-conseil à la rénovation patrimoniale ».

Pendant que des maires s’interrogent sur les meilleurs moyens de protéger le patrimoine bâti de leur municipalité, la MRC Les Maskoutains poursuit son travail en ce domaine. Elle vient de lancer un nouveau programme d’aide-conseil destiné aux propriétaires de maisons anciennes.

publicité

Le programme d’aide-conseil à la rénovation patrimoniale constitue le premier des outils concrets de mise en valeur du patrimoine que la MRC désire mettre à la disposition des citoyens dans les prochaines années, a souligné en conférence de presse la préfet de la MRC Les Maskoutains, Francine Morin, maire de Saint-Bernard-de-Michaudville.

« Bien que d’autres programmes similaires existent ailleurs au Québec, la MRC a conçu un programme des plus inclusifs, adapté à la réalité des Maskoutains. Ce programme s’adresse à tous les propriétaires d’un bâtiment résidentiel, bâti avant 1945 sur le territoire de la MRC, qui désirent entreprendre des travaux extérieurs dans le but d’améliorer la valeur patrimoniale du bâtiment », a-t-elle expliqué.Moyennant un modeste dépôt de 50 $, somme qui leur sera remise au moment de la réalisation des travaux sur présentation du permis de construire, les propriétaires qui s’inscriront au programme bénéficieront d’une consultation gratuite avec un architecte spécialisé en patrimoine. Cette consultation pourra porter sur n’importe quel type d’intervention, qu’il s’agisse de changer une fenêtre, le revêtement du toit, ou encore d’agrandir le bâtiment. Le programme comporte un volet particulier qui vise le bâti agricole d’une valeur patrimoniale exceptionnelle.Dans tous les dossiers, un architecte du bureau Francis Lussier Architecte, de Saint-Hyacinthe, accompagnera le propriétaire dans sa démarche de restauration ou de rénovation, lui fournissant des conseils et même des esquisses. Chaque consultation représente une valeur de 500 $ à 1 200 $ en honoraires.Pour la première année du programme, la MRC dispose d’une enveloppe de 12 000 $ dont la moitié est constituée d’une subvention du ministère de la Culture et des Communications du Québec. Cette aide est accordée à la MRC dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel que le Ministère a conclue avec la MRC et la Ville de Saint-Hyacinthe. « Cette entente qui soutient plusieurs projets culturels jusqu’en 2014 nous permet d’envisager une reconduction de ce programme en fonction de son succès, qui semble déjà fort prometteur! », a ajouté Mme Morin. « Pour mettre en valeur le patrimoine, la meilleure pratique commence par la sensibilisation, la valorisation, puis l’accompagnement », a souligné pour sa part le président de la Commission du patrimoine maskoutain, David Bourquet, conseiller municipal à Saint-Hyacinthe.Le chargé de projet en patrimoine à la MRC, Robert Mayrand, a mentionné que de toutes petites interventions suffisaient parfois à embellir considérablement le paysage architectural, en ville comme à la campagne. « Il y a de la volonté chez les gens, il reste juste à les outiller » a-t-il conclu.

image