2 mai 2019
Bourses d’initiatives en entrepreneuriat collectif
Un coup de pouce pour les projets d’économie sociale
Par: Jean-Luc Lorry

Sur la photo, dans l’ordre habituel, Yves St-Arnaud, directeur général des Ateliers Transition; Olivier Doyle, coordonnateur du Pôle d’économie sociale Vallée-du-Haut-Saint-Laurent; Vanessa Roy, directrice générale par intérim du Pôle de l’entrepreneuriat collectif de l’Est de la Montérégie; André Charron, directeur général de la MRC des Maskoutains; et Mélanie Rheault, coordonnatrice du Pôle d’économie sociale de l’Agglomération de Longueuil. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les projets en lien avec l’économie sociale qui se concrétiseront d’ici un an et demi sur le vaste territoire de la Montérégie pourront se prévaloir d’une bourse d’un montant maximal de 10 000 $.

publicité

Ce soutien financier à l’économie sociale est né de l’alliance de plusieurs partenaires œuvrant en Montérégie.

« C’est avec enthousiasme que les MRC de la Montérégie et l’agglomération de Longueuil appuient financièrement l’initiative des bourses d’initiatives en entrepreneuriat collectif (BIEC), développée par les trois pôles d’économie sociale de la Montérégie », a indiqué lors du lancement des bourses André Charron, directeur général de la MRC des Maskoutains.

Les pôles d’économie sociale impliqués sont ceux de l’Agglomération de Longueuil et de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent ainsi que le Pôle de l’entrepreneuriat collectif de l’Est de la Montérégie.

Ces bourses, représentant un montant de 420 000 $ sur deux ans, seront réparties entre les MRC de la Montérégie.

En 2018, 14 projets d’économie sociale s’étaient partagé une somme de 40 000 $. Parmi ceux-ci, les Ateliers Transition à Saint-Hyacinthe avaient obtenu une bourse de 2500 $.

Le projet de cette entreprise était d’acquérir un conteneur équipé de deux chariots permettant la récupération de carton auprès de la clientèle, dont le centre de santé régionale. Les Ateliers Transition assurent différents mandats de sous-traitance industrielle tels que l’emballage, l’ensachage, l’étiquetage, l’assemblage et l’inspection de produits.

Cette entreprise maskoutaine d’économie sociale emploie aujourd’hui 71 personnes vivant des situations d’exclusion du marché du travail.

Les bourses d’initiatives en entrepreneuriat collectif doivent contribuer à l’avancement d’un projet qui doit se réaliser d’ici le 30 septembre 2020. Des projets tels que le démarrage d’une entreprise, l’implantation de solutions numériques ou l’acquisition d’équipement sont admissibles.

En Montérégie, on dénombre plus de 612 entreprises d’économie sociale qui compte plus de 9000 employés.

La date limite pour déposer un dossier de candidature est le 17 mai. Pour l’inscription, il faut remplir un formulaire en ligne directement sur la plateforme web au www.biecmonteregie.ca.

image