24 juin 2021
Piètre qualité des terrains de baseball
Un cri du cœur qui fait son chemin
Par: Maxime Prévost Durand

L’entraîneur du sport-études baseball de l’école Fadette, Martin Bérubé, le président de Baseball Saint-Hyacinthe, Danny Brunelle, et le conseiller municipal André Beauregard ont visité l’ensemble des terrains de baseball maskoutains en compagnie de dirigeants de la Ville après avoir dénoncé leur piètre état. Photo Facebook Baseball Saint-Hyacinthe

Le cri du cœur lancé au début juin pour dénoncer la piètre qualité des terrains de baseball maskoutains, jugés même dangereux par certains intervenants, a fait son chemin. Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, a indiqué que « le dossier progresse » et que « les ressources concernées sont mobilisées activement pour que la situation s’améliore ».
Publicité
Activer le son

Le sujet s’est de nouveau invité à la période de questions de la séance du conseil municipal, lundi, ce qui a amené le maire à faire un suivi dans ce dossier. « Le message est bien reçu, nous avons compris vos préoccupations concernant l’état des terrains de baseball », a assuré M. Corbeil.

Le piètre état des terrains de baseball avait été soulevé lors de la séance précédente, notamment par le conseiller municipal André Beauregard. « C’est assez de faire rire de nous à cause de la qualité de nos terrains de baseball », avait-il tonné, en énumérant différentes problématiques observées au niveau des infrastructures et en soulevant le manque d’investissements de la part de la Ville depuis trop longtemps. Lors de cette même soirée, le président de Baseball Saint-Hyacinthe, Danny Brunelle, et le responsable du programme sport-études baseball de l’école secondaire Fadette, Sébastien Allard, avaient aussi interpellé le maire Claude Corbeil et les élus à ce sujet.

À la suite de cette sortie, des dirigeants de la Ville sont allés constater par eux-mêmes l’état de la situation lors d’une tournée de l’ensemble des terrains le 11 juin, en réponse à l’invitation lancée par ces intervenants. André Beauregard et Danny Brunelle les ont accompagnés, de même que l’entraîneur Martin Bérubé, du programme sport-études. Au fil de cette visite, le trio a pu partager son opinion au sujet de la qualité des terrains, en plus de suggérer des améliorations à apporter.

« Lors de la rencontre, nous avons remarqué que les employés de la Ville avaient une bonne ouverture d’esprit, mais il faut persévérer dans les demandes pour l’obtention des résultats escomptés », a-t-il été mentionné dans une publication de Baseball Saint-Hyacinthe sur Facebook.

« Nous avons passé chaque terrain à la loupe en regardant les clôtures dangereuses, l’éclairage, la boîte des frappeurs, la qualité des buts, le monticule, la surface de jeu, etc. Nous avons même parlé [d’avoir] une surface synthétique pour le terrain Saint-Sacrement, [un modèle] qui est presque devenu la norme pour les nouveaux terrains de nos jours », a souligné Martin Bérubé dans cette même publication.

« Il ne faut pas attendre qu’un joueur se blesse sérieusement avant d’agir. Il est temps que la Ville débloque un budget pour [ses] terrains de baseball, car ces terrains sont vingt ans en arrière au niveau des infrastructures de baseball », a-t-il ajouté.

image