18 mars 2021
Un départ encourageant pour le soccer
Par: Maxime Prévost Durand

Quelques jours seulement après avoir lancé ses inscriptions, le FC Saint-Hyacinthe compte un peu plus d’une centaine de joueurs inscrits. Considérant le contexte toujours incertain, il s’agit d’ un départ encourageant en vue de la prochaine saison, estime la directrice générale, Andrée Bergeron.

Publicité
Activer le son

« Ça va bien jusqu’ici. On voit que les gens ont hâte de faire quelque chose, de sortir dehors, de bouger et de jouer avec leurs amis », souligne-t-elle.

Déjà, un certain engouement pour le volet récréatif se fait sentir, particulièrement chez les plus jeunes, observe-t-elle. On s’attend aussi à ce que les habitués du volet compétitif, « les mordus » comme elle les appelle, s’inscrivent plus massivement dans les prochaines semaines.

Plutôt que de tenir une journée d’inscription en personne comme par le passé, le FC Saint-Hyacinthe tient pour la première fois ses inscriptions à 100 % sur le web, via son site Internet.

« On est agréablement surpris de la réponse parce que c’est nouveau comme méthode. On l’avait proposé l’an dernier, mais il y avait aussi eu une journée d’inscription. La pandémie va nous avoir apporté de nouvelles façons de faire et ce n’est pas toujours négatif. Ça élimine beaucoup de paperasse pour nous et il y a moins de risque d’erreurs [en fonctionnant de cette manière] », mentionne Mme Bergeron.

Vu l’incertitude qui persistait, l’ouverture des inscriptions avait été repoussée. Évidemment, les mesures sanitaires ont aussi eu des répercussions sur les camps d’entraînement intérieurs qui mènent habituellement à la formation des équipes compétitives puisque ceux-ci n’ont pas pu être tenus cet hiver.

Une première phase de déconfinement sportif a été annoncée par le gouvernement provincial vendredi dernier, puis d’autres suivront prochainement « si tout va bien », a fait savoir la ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest. Il semble donc permis d’espérer une saison de soccer plus normale cette année, même si les choses peuvent toujours changer selon l’évolution de la pandémie.

« Habituellement, la classe locale commence sa saison autour de la fête des Patriotes, en mai. Si tout va bien et qu’on peut démarrer à ce moment, on s’attend à ce que ce soit une saison pas mal comme à l’habitude », affirme la DG du FC Saint-Hyacinthe.

L’été dernier, aucune éclosion de COVID-19 n’avait été répertoriée dans le soccer québécois malgré la détection de cas isolés dans des équipes, a rappelé Mme Bergeron. Les mesures sanitaires appliquées par les différentes organisations avaient permis d’éviter une propagation avec d’autres joueurs.

image