15 octobre 2015
Un départ qui fait jaser
Par: Martin Bourassa
Publicité
Activer le son

Saint-Hyacinthe Technopole a perdu un autre joueur. Le ­deuxième depuis mars et pas n’importe quel joueur de ­soutien. Le départ de ­Sylvain Gervais, directeur du développement commercial, au profit de la ­Corporation de développement ­commercial et touristique de Granby est une bien mauvaise nouvelle.

C’est regrettable, car parmi tous les ­intervenants économiques de Saint-­Hyacinthe, il était sans doute le plus respecté, tant au niveau des compétences que de l’intégrité. Il était l’un des rares à faire ­l’unanimité en sa faveur. Il avait la réputation d’être aussi travaillant qu’aimable. Un parfait gentleman qui avait la région de Saint-Hyacinthe à coeur. Son départ ouvre la porte à bien des spéculations.

On ne se fera pas de cachettes, la direction générale de la CDC de Granby n’apparait pas comme l’emploi du siècle, le boulot dont il doit avoir toujours rêvé. On ne ­fantasme pas à l’idée d’organiser une fête de mascottes sur la rue Principale de Granby.

Son départ sept mois après l’envol (?) de Saint-Hyacinthe Technopole, née de la fusion forcée entre la CDC locale, le Bureau de tourisme et la Cité de la biotechnologie, traduit un certain malaise à notre avis. Était-il confortable avec les décisions passées, les actions présentes et les orientations futures de cet organisme? Nous en doutons.

Comme nous doutions qu’il devienne plus efficace dans un domaine où il excellait déjà en devant répondre de tous ses gestes à un patron au sein d’une équipe éclatée.

Le démarrage de Saint-Hyacinthe Technopole n’est guère impressionnant jusqu’ici. Au lieu de s’empresser de consolider l’équipe, on a fait on ne sait trop quoi. En mars, l’organisme avait entre autres à sa tête un directeur général par intérim et un poste de directeur du développement industriel à combler. Sept mois plus tard, le directeur par intérim est encore le même, le poste à l’industriel vient à peine d’être affiché, le ­directeur commercial s’en va et le site ­Internet n’est toujours pas à jour. En apparence, on parle d’une fusion aussi inutile qu’inefficace. On chuchote cependant que le DG par intérim serait sur le point d’être confirmé dans ses fonctions. M. Gervais voyait peut-être cela venir et il a peut-être décidé, pour son propre bien, d’être moins malheureux ailleurs.

image