12 décembre 2019
Forum
Un dernier hommage au Festival du maïs de Saint-Damase
Par: Le Courrier

Chantal Soucy en compagnie de Germain Chabot, président du Festival du maïs de Saint-Damase. Photo gracieuseté

Chantal Soucy a fait une déclaration de députée au Salon Bleu de l’Assemblée nationale le 21 novembre pour souligner la fin du Festival du maïs de Saint-Damase et rendre hommage à tous ceux qui ont contribué à son succès au fil des ans.

Publicité
Activer le son

Mme Soucy dit avoir développé une relation spéciale avec le Festival au cours des dernières années. Elle a participé aux dernières éditions, notamment pour y servir du maïs aux festivaliers. C’était un moment privilégié pour échanger avec les citoyens de la circonscription.

La députée de Saint-Hyacinthe tient donc à souligner le dévouement des organisateurs et des bénévoles dans l’organisation du Festival, spécialement Germain Chabot et Yvon Blanchette.

« Étant donné l’importance de ce festival pour notre communauté, je tenais mordicus à remercier et à honorer tous ceux qui ont contribué à son succès. Comme j’ai dit en chambre, connaissant les gens de Saint-Damase, je suis persuadée qu’ils trouveront rapidement une autre façon de mettre en valeur et de faire rayonner leur communauté. Quoi qu’il en soit, je serai toujours à leur côté », a souligné la députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy.

Voici la déclaration de députée de Chantal Soucy

C’est avec grande tristesse que j’ai appris que le Festival du maïs de Saint-Damase mettait fin à ses activités. L’été dernier, la 30e édition du festival fut un succès sur toute la ligne avec 25 000 visiteurs. Le Festival du maïs de Saint-Damase, c’était d’abord un événement rassembleur et familial.

C’était aussi un incontournable de la région de Saint-Hyacinthe, voire de toute la Montérégie. Je garde d’excellents souvenirs de mes présences à ce festival. J’ai pu y rencontrer des gens extraordinaires. Mais surtout, j’ai pu y servir et y goûter le meilleur maïs au Québec!

Merci aux organisateurs chevronnés, notamment Germain Chabot et Yvon Blanchette, ainsi qu’aux bénévoles dévoués qui ont assuré le succès du festival au fil des ans. C’est la fin d’une époque.

Mais connaissant les gens de Saint-Damase, je suis persuadée qu’ils trouveront rapidement une autre façon de mettre en valeur et de faire rayonner leur communauté. Quoi qu’il en soit, je serai toujours à leur côté.

image