6 juillet 2017
Entre les lignes
Un élan avant le grand coup?
Par: Le Courrier

L’économie de Saint-Hyacinthe reprend son élan. Ce n’est pas moi qui l’affirme, mais la couverture du numéro de juin du Technopolitain, le bulletin d’information produit par Saint-Hyacinthe Technopole. On sera assez d’accord avec cette affirmation.

Pour nous en convaincre, l’organisme avance quelques chiffres savamment présentés à l’intérieur de tableaux. On nous rappelle ensuite une série d’investissements et de bonnes nouvelles : les 50 M$ annoncés par le Groupe Robin, les 30 M$ de la Meunerie Côté-Paquette et quelques autres de moindre envergure. C’est en quelque sorte une revue de presse du COURRIER. Rien de bien nouveau pour nos lecteurs, mais il est bon de réaliser à quoi ressemble le portrait général. 

Ce portrait pourrait d’ailleurs prendre une dimension inédite avant longtemps. On attend tous depuis des mois que la coopérative Exceldor confirme un investissement de 125 M$ dans une nouvelle usine de transformation de volaille à Saint-Hyacinthe, en remplacement de ses installations désuètes de Saint-Damase. Cette annonce était attendue pour le printemps, mais nous attendons encore une confirmation. Exceldor, c’est notre Alexander Radulov. Signera, signera pas? Viendra, viendra pas? Le suspense est insoutenable vu l’ampleur des investissements et des bons emplois qui sont en jeu. On l’a écrit l’an dernier lors de l’annonce de la fermeture de l’usine Olymel de Saint-Hyacinthe, nous n’avons pas le luxe de l’échapper ou qu’une autre municipalité nous coiffe au poteau en faisant un Dallas d’elle-même. Disons qu’un signe concret et positif d’Exceldor serait le bienvenu dans les circonstances et permettrait à l’équipe de Saint-Hyacinthe Technopole de mieux dormir. Il faut en faire plus que pas assez. 

Il est quand même question d’un investissement privé largement supérieur à ce que nous promettent les promoteurs de Réseau Sélection au centre-ville avec leur résidence pour aînés. 

Vu toutes les courbettes exécutées devant Réseau Sélection depuis des mois, espérons qu’il y en a encore en réserve pour séduire la direction d’Exceldor et l’inciter à se commettre. Le timing serait bon, non?

image