10 mars 2016
Un étudiant remet 6 000 $ à Rêves d’enfants
Par: Jennifer Blanchette
Plus de 800 enfants de Saint-Hyacinthe se sont dégourdi les jambes grâce à l’activité de course à pied organisée par l’étudiant de l’ESSJ, Raphaël Guertin. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Plus de 800 enfants de Saint-Hyacinthe se sont dégourdi les jambes grâce à l’activité de course à pied organisée par l’étudiant de l’ESSJ, Raphaël Guertin. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’étudiant de l’École secondaire Saint-Joseph (ESSJ), Raphaël Guertin, a remis 6 000 $ à la fondation Rêve ­d’enfants grâce à son activité de course à pied tenue dans deux écoles primaires de Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

Finissant du programme d’Éducation ­internationale (PEI), le jeune homme ­devait réaliser un projet personnel pour compléter son cursus scolaire. Pour l’occasion, il avait choisi de faire bouger plus de 800 jeunes des écoles Sainte-Rosalie et Bois-Joli-Sacré-Coeur (BJSC) et d’amasser des dons pour la ­fondation Rêves d’enfants.

« Je voulais sensibiliser les enfants à la chance qu’ils ont d’être en santé, car ce n’est pas le cas de tous. J’avais ­également envie de m’associer à un organisme moins connu qu’Opération Enfant Soleil, dit Raphaël en mimant des guillemets, et en lien avec les enfants pour stimuler les dons. »

Durant cinq journées du mois de janvier, le jeune homme de 16 ans a fait courir à l’intérieur les enfants de la 1re à la 6e année durant cinq à quinze minutes.

Une semaine avant son passage dans les classes, il avait remis aux enfants une enveloppe afin que les familles puissent faire un don pour la fondation. La manoeuvre s’est avérée plus que payante, car il a amassé 4 500 $ de la part des proches des élèves. Ses 13 commanditaires lui ont également remis un montant de 1 500 $.

« J’ai été vraiment surpris de la somme amassée, s’exclame Raphaël. Les gens ont été très généreux et la directrice de la fondation était elle aussi très contente. »

Pour sensibiliser davantage les petits aux conséquences des maladies juvéniles, Raphaël a présenté à chacun des groupes la vidéo de Laurent, un jeune ­garçon atteint de deux cancers et soutenu par la fondation Rêves d’enfants. « Les enfants ont été très touchés. Ils ­reconnaissaient la chance qu’ils ont de pouvoir faire ce qu’ils veulent, quand ils veulent, alors que d’autres enfants sont toujours à l’hôpital », exprime-t-il.

En plus des fonds amassés pour Rêves d’enfants, le projet de Raphaël lui a ­permis de confirmer son futur choix de carrière; enseignant en éducation physique au primaire ou au secondaire. « Ça m’a montré que j’étais fait pour cela! »

image