27 avril 2017
États financiers de Saint-Hyacinthe Technopole
Un excédent de 190 000 $ en 2016
Par: Jean-Luc Lorry
En 2009, la Ville de Saint-Hyacinthe a confié à la Cité de la biotechnologie (intégrée aujourd’hui à Saint-Hyacinthe Technopole) le développement industriel de son territoire.  Photothèque | Le Courrier ©

En 2009, la Ville de Saint-Hyacinthe a confié à la Cité de la biotechnologie (intégrée aujourd’hui à Saint-Hyacinthe Technopole) le développement industriel de son territoire. Photothèque | Le Courrier ©

Après sa première année complète d’exercice, Saint-Hyacinthe Technopole affiche un excédent de 190 133 $ selon les états financiers rendus publics par l’organisme.

En activité depuis avril 2015, Saint-Hyacinthe Technopole a le mandat de contribuer au développement industriel et commercial de la Ville et de faire la promotion du tourisme d’agrément et d’affaires. 

Pour établir son budget de fonctionnement, cette corporation privée dispose de deux leviers financiers. Une subvention de la Ville de Saint-Hyacinthe qui s’est chiffrée à 1 033 000 $ en 2016 et des revenus de locations de motels industriels qui ont représenté l’an dernier, un montant de 1 612 342 $. 

Pour attirer des entreprises à venir s’établir dans l’un des parcs industriels de la municipalité, Saint-Hyacinthe Technopole dispose d’une banque de terrains qui sont la propriété de la Ville et du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ).

En 2004, la Cité de la biotechnologie (dont les actifs sont gérés maintenant par Saint-Hyacinthe Technopole) avait signé une entente avec le MAPAQ pour acquérir ses terrains à titre gratuit dans le but de favoriser le développement de la Cité.

Cinq ans plus tard, la Ville de Saint-Hyacinthe avait confié à cette même Cité, le mandat de promouvoir le développement industriel de son territoire.

Concernant la vente de terrains, aucune transaction n’a été conclue en 2016 dans les trois parcs industriels de la Ville, peut-on lire dans le rapport annuel de Saint-Hyacinthe Technopole.

Au chapitre des dépenses au bilan apparait à la ligne Créances douteuses, une somme de 362 880 $ qui correspond à des loyers impayés par l’entreprise pharmaceutique Zénith Lab.

Les honoraires professionnels ont chuté de manière significative passant de 187 253 $ en 2015 à 92 221 $ en 2016. Cette diminution est attribuable à la fin du contentieux entre la Cité de la biotechnologie et LE COURRIER. devant la Commission d’accès à l’information.

Saint-Hyacinthe Technopole est aussi lié à un organisme apparenté qui agit comme propriétaire et gestionnaire d’un immeuble industriel où loge l’entreprise pharmaceutique Sterinova située dans la Cité de la biotechnologie.

Les honoraires de gestion payés par ce locataire sont fixés à 91 000 $ annuellement.

En 2016, les salaires et charges sociales de Saint-Hyacinthe Technopole représentent un montant de 852 065 $. 

L’an dernier, l’équipe était composée de 11 employés, dont quatre directeurs (directeur général, directeur du développement commercial, directeur du développement industriel et directrice tourisme et congrès). 

Gordon Harling qui occupé les fonctions de directeur du développement industriel a été remercié en novembre. La direction assure qu’il sera remplacé. 

image