9 avril 2020
Baseball
Un grand collège pour un grand espoir
Par: Maxime Prévost Durand

Cédric De Grandpré, de Saint-Simon, a été recruté par le prestigieux programme de baseball du Collège Chipola en vue de la prochaine saison. Photo gracieuseté

L’un des plus beaux espoirs de baseball dans la région, Cédric De Grandpré, joindra les rangs du prestigieux programme du Collège Chipola, en Floride, là où un certain Russell Martin est passé au début des années 2000.

Publicité
Activer le son

Le natif de Saint-Simon, qui a évolué avec l’Académie de baseball du Canada (ABC) 17U l’an dernier, a reçu une offre au cours des derniers mois pour faire partie de ce programme de division 1 dans la NJCAA, le volet junior des sports collégiaux américains. Une offre qu’il n’a pu refuser.

« Je suis censé commencer avec eux en septembre… si tout va bien », laisse tomber De Grandpré au bout du fil lors d’un entretien téléphonique avec LE COURRIER, lundi. Parce qu’il est bien conscient que la crise du coronavirus que l’on traverse présentement – et qui frappe particulièrement fort aux États-Unis – risque de retarder son arrivée avec sa nouvelle équipe.

Mais cela ne l’empêche pas de se réjouir de l’opportunité qui se dresse sur son chemin. « C’était mon objectif d’aller jouer collégial aux États-Unis. Je trouve ça super cool. Je vais pouvoir continuer mon école et jouer au baseball à un très haut niveau », souligne celui qui évolue au poste de lanceur et de premier but.

La réputation du Collège Chipola n’est plus à faire. En plus de Russell Martin, Jose Bautista a notamment fait partie de ce programme. Et l’entraîneur Jeff Johnson est à la barre de la formation depuis plus de 20 ans, signe de la stabilité de l’organisation.

« Il y a beaucoup de recruteurs pros qui vont voir leurs parties et une bonne partie des joueurs sont repêchés ou vont jouer universitaire après », mentionne l’athlète de 18 ans.

Ce qu’il y a de particulier dans le cas de Cédric De Grandpré, c’est que Chipola lui a fait l’offre sans même le voir jouer. En se fiant seulement à des vidéos qui leur avaient été envoyées, ils lui ont lancé l’invitation à se joindre à eux, et ce, à peine un an après sa sortie du sport-études à l’école Fadette.

« Je considère avoir une bonne éthique de travail, note le Simonais. Je fais tout jusqu’au bout. Côté baseball, je me démarque surtout par ma puissance, autant quand je lance qu’au bâton. »

Son expérience avec l’ABC 17U l’a grandement aidé à acquérir le bagage nécessaire en vue de ce prochain défi, estime-t-il. « Avec l’ABC, on a tellement joué de parties. C’était au-dessus de 100 parties dans l’année, alors je sais déjà c’est quoi de jouer des parties presque chaque jour. L’ABC nous prépare à ça et nous ouvre des portes. »

Si la situation s’améliore d’ici l’été en lien avec la COVID-19, De Grandpré défendra à nouveau les couleurs de l’ABC avec son équipe 18U. Il devait également participer au camp d’entraînement de l’équipe canadienne junior, mais la prochaine étape prévue en avril a été annulée et le reste du processus est en suspens.

Cette pause lui permettra toutefois de se remettre complètement d’une opération au bras droit subie l’automne dernier. « En ce moment, je ne suis pas encore à 100 %, mais je suis vraiment proche. Si ce n’était pas du coronavirus, je serais de retour au jeu d’ici un mois. »

image