18 décembre 2014
Un guichet unique?
Par: Benoît Lapierre
Charles Fillion, directeur général du CLD Les Maskoutains

Charles Fillion, directeur général du CLD Les Maskoutains

Même après le remplacement du CLD Les Maskoutains par un nouveau service de soutien au développement régional relevant directement de la MRC, le modèle existant en matière de service aux entreprises devrait être conservé, estime le directeur général du CLD, Charles Fillion.

publicité

C’est l’opinion qu’il exprime dans le communiqué que le CLD a émis à la suite de la décision des maires de ramener tout le dossier économique à la MRC d’ici le 1er mai 2015.

« Je souhaite que les travaux menés dans le cadre de la période de transition permettent que l’on maintienne une seule porte d’entrée sur le territoire de la MRC des Maskoutains, tel un guichet unique, pour les entrepreneurs et les entreprises. La proximité et le regroupement sous un même toit des professionnels oeuvrant en matière de développement économique local, régional et entrepreneurial facilitent les démarches que doivent mener les entrepreneurs et les entreprises pour réaliser leurs projets », déclare M. Fillion dans le message du CLD.

Sans nommer la Cité de la biotechnologie, il y fait directement allusion en parlant des professionnels du développement économique regroupés sous le même toit, ce toit étant celui du 1000, rue Dessaulles, propriété de la Cité. La dizaine d’employés du CLD y cohabitent avec l’équipe de la Cité, un organisme autonome voué exclusivement au développement industriel de la Ville de Saint-Hyacinthe. Le nouveau service de la MRC logera-t-il lui aussi dans l’édifice de la rue Dessaulles? Voilà une autre question sur laquelle devra statuer le conseil des maires dans les prochaines semaines.

Le CLD annonce que durant la période de transition, il continuera d’accompagner les entreprises et les nouveaux entrepreneurs dans la rédaction de plans d’affaires et la recherche de financement. Et dès le mois de janvier, il entreprendra sa tournée annuelle des entreprises manufacturières.

« Dans l’intérêt de la région et de ses acteurs économiques, cette transition doit être harmonieuse et doit reposer sur certains principes partagés tels que le respect des personnes oeuvrant au CLD Les Maskoutains, la continuité de l’offre de service et le maintien de l’expertise acquise depuis près de 20 ans par cette équipe renommée au plan national », affirme dans le communiqué la présidente du conseil d’administration du CLD, Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains.

image