24 mai 2012
Les eaux usées versées dans la rivière Chibouet
Un incendie détruit l’usine d’épuration de Saint-Hugues
Par: Le Courrier

Un incendie a complètement ravagé l’usine d’épuration des eaux usées de Saint-Hugues, dans la nuit de dimanche à lundi. Depuis, toutes les eaux usées de la municipalité sont versées directement dans la rivière Chibouet, qui se jette dans la rivière Yamaska.

publicité

L’incendie s’est déclaré vers 1 h du matin dans le garage adjacent à l’usine d’épuration de la rue Saint-Germain. Rapidement, les flammes ont détruit le tracteur municipal qui se trouvait à l’intérieur et le bâtiment principal.

Les enquêteurs de la Sûreté du Québec, qui ont été saisis du dossier, n’écartent aucune hypothèse pour le moment. « Nous ne pouvons pas confirmer que l’incendie serait d’origine criminelle, mais nous ne sommes pas encore certains qu’il est accidentel non plus. Pour le moment, la cause demeure indéterminée », a commenté la sergente Ingrid Asselin, porte-parole de la Sûreté du Québec en Montérégie.Les policiers écartent toutefois les rumeurs voulant que l’incendie soit relié à une série d’incidents survenus dans des municipalités avoisinantes au cours de la même nuit.Le maire de Saint-Hugues, Serge Picard, se désolait pour sa part devant les conséquences du sinistre.« Avec l’enquête et toutes les démarches nécessaires, ça peut prendre plusieurs mois, voire plus d’un an avant que l’on puisse reconstruire, estimait-il. On ne peut pas endurer que l’eau usée se ramasse dans la rivière comme ça. Il faut que ça arrête. »Cette semaine, la municipalité en était encore à obtenir plus de renseignements des enquêteurs, des assureurs et des autres intervenants avant de convenir des étapes à suivre en vue d’une reconstruction de l’usine.« Ça peut être très long », prévenait encore le maire.Serge Picard avait lui-même construit le bâtiment détruit il y a plus de 25 ans. À l’époque, les travaux avaient coûté tout près de 500 000 $, selon son souvenir. La valeur du tracteur détruit par le feu est pour sa part estimée à 30 000 $ par la municipalité. « On parle d’une perte totale. Je ne crois pas que l’on puisse récupérer grand-chose, concluait M. Picard. Quand ça va mal, ça va mal! »Les pompiers de Saint-Hugues ont reçu l’aide de leurs collègues de Sainte-Hélène et de Saint-Simon pour combattre les flammes.Toute personne détenant de l’information concernant cet incendie peut communiquer en toute confidentialité avec la ligne Info-Crime au 1 800 711-1800 ou avec les policiers de la MRC des Maskoutains au 310-4141.

image