30 août 2012
Un jardin à dimension humaine
Par: Véronique Lemonde
Bernard Morin et Mariane Trudel posent devant leur kiosque de petits fruits à Saint-Bernard-de-Michaudville.

Bernard Morin et Mariane Trudel posent devant leur kiosque de petits fruits à Saint-Bernard-de-Michaudville.

C’était un rêve pendant plusieurs années pour Bernard Morin : avoir son propre jardin consacré aux petits fruits et aux arbres fruitiers. Et bien sûr, en faire bénéficier le public.

Issu du monde de l’enseignement tous les deux, sa conjointe Mariane Trudel et lui ont donc quitté la ville de Saint-Jérôme, il y a près de dix ans, pour s’établir dans le tranquille 5 e rang de Saint-Bernard-de-Michaudville. Le Jardin Élipièro pouvait dès lors prendre racine.

Aujourd’hui, le couple possède un jardin fruitier fort impressionnant et vend ses produits au public depuis environ deux ans. Jeune entreprise familiale et artisanale, le Jardin Élipièro souhaite faire découvrir aux gens des variétés différentes que celles que l’on retrouve sur les tablettes des épiceries. Les variétés rustiques sont donc à l’honneur. « Mon intérêt pour la culture fruitière était présent depuis bien longtemps et j’ai même suivi quelques cours à l’ITA, indique Bernard Morin. Notre projet s’est préparé durant plusieurs années, car il fallait planter les arbres, les plants et aménager notre terrain, et être patients. »Cherchant un coin de terre accessible financièrement et d’environ un hectare, les jeunes retraités ont tout de suite aimé cette belle maison ancienne et ce terrain long et étroit sur le côté, permettant l’implantation de plusieurs variétés de plants.

Autocueillette et fruits variés

Le Jardin Élipièro compte environ 80 pommiers, dont plusieurs variétés moins connues comme la Honey Gold par exemple. Le couple possède également des plants de groseilles, de cassis, de raisins de table – un fruit moins bien connu au Québec, dont le « Bleu de Montréal » sans pépin -, de framboises noires « Jewel », jaunes de variété « Anne », et des bleuets.

Une trentaine de cerisiers font aussi la fierté du couple, comme quelques pruniers et poiriers. À découvrir également, des arbres à noix qui produiront de petites noisettes d’ici la fin du mois d’août.« Nous voulons développer un commerce de proximité avec les gens, l’autocueillette sur rendez-vous aussi, car nous sommes quand même un plus petit jardin. C’est ce qu’on voulait, ne pas devenir très gros, on aime que cela demeure à petite échelle. Présentement, nous avons atteint la grosseur que nous souhaitions », précise M. Morin. « Nous pouvons donc penser à notre retraite maintenant! », lance en riant Mariane Trudel.Au 759, 5 e rang, à Saint-Bernard-de-Michaudville, les gens peuvent visiter le kiosque du Jardin Élipièro, découvrir les fruits disponibles selon la saison et faire de l’autocueillette sur rendez-vous. Les produits du couple sont aussi disponibles par le biais du service de livraison Fruit-O-Mobile. www.jardinelipiero.com

image