25 décembre 2014
Un Maskoutain devient un ancien Canadien le temps d’une joute
Par: Maxime Prévost Durand
Richard Lamoureux, portant fièrement le gilet du Canadien de Montréal. Photo Courtoisie

Richard Lamoureux, portant fièrement le gilet du Canadien de Montréal. Photo Courtoisie

Disputer une partie de hockey avec Guy Carbonneau, Gilbert Delorme, Chris Nilan et Richard Sévigny dans son équipe, c’est le rêve de bien des gars, non? Le Maskoutain Richard Lamoureux a eu la chance de réaliser ce rêve le 29 novembre dans le cadre d’une partie-bénéfice disputée au Complexe Bell de Brossard avec les anciens Canadiens.

publicité

Habituellement, dans ce genre d’activités-bénéfice, on peut se vanter d’avoir joué contre les anciennes vedettes du CH. C’est d’ailleurs ce qui était prévu. Initialement, M. Lamoureux devait s’aligner avec l’équipe de l’organisme Action intégration en déficience intellectuelle, au profit de qui la joute était organisée. Mais une place libre du côté des anciens Canadiens lui a permis de réaliser un rêve de « ti-cul ».

« Je suis un des premiers qui est arrivé dans le vestiaire. Guy Lafleur était là. Il ne jouait pas, mais il était l’entraîneur. Il m’a tout de suite mis à l’aise. Il me disait que j’avais le sourire d’un enfant de cinq ans », a raconté le Maskoutain, au lendemain de cette expérience, avec encore les étoiles dans les yeux et le sourire aux lèvres. « J’étais émerveillé comme un petit gars dans son carré de sable avec ses camions. »

Lorsqu’on lui a demandé à quelle position il souhaitait jouer, M. Lamoureux a préféré la défense à l’attaque. « Je voulais voir le jeu devant moi », lance-t-il.

À 60 ans, M. Lamoureux pratique toujours le sport qu’il aime tant deux fois par semaine dans des ligues de garage maskoutaines. Plus jeune, il a évolué avec une équipe junior B de Saint-Hyacinthe. Il n’a jamais vraiment quitté le monde du hockey depuis, poursuivant en tant qu’entraîneur et arbitre.

Ce qui l’a le plus impressionné dans son expérience, c’est la précision et la force des passes de ces anciennes vedettes du Bleu-Blanc-Rouge. « La force de leurs passes, ça doit être la force de mon slapshot! », dit-il en riant.

Richard Lamoureux a marqué le dernier but de la partie, au son de la sirène. « De voir tous les gars sur le banc arriver dans le coin de la patinoire pour venir célébrer mon but, ça m’a donné une grosse dose d’énergie. »

Outre Guy Carbonneau, Gilbert Delorme, Chris Nilan et Richard Sévigny, les Lucien Deblois, Normand Dupont, Gaston Gingras, Rick Green, Jocelyn Lemieux et Sergio Momesso formaient l’équipe des anciens Canadiens.

Les plus jeunes partisans dans la foule sont même venus lui demander son autographe après la partie, ne faisant pas la différence entre M. Lamoureux et les anciennes gloires du CH, ce qui semble avoir amusé le Maskoutain.

« Quand on a un rêve, un jour, tout se met en place pour qu’on l’atteigne », conclut-il.

image