11 juin 2015
Un Maskoutain parmi les porteurs de Jacques Parizeau
Par: Le Courrier
Membre de la garde d’honneur de la SQ, le sergent Mario Côté, de Saint-Hyacinthe, était aux premières loges lors des funérailles de Jacques Parizeau. Il mène le cortège à l’avant-plan, à gauche. Photo Reuters | Christinne Muschi ©

Membre de la garde d’honneur de la SQ, le sergent Mario Côté, de Saint-Hyacinthe, était aux premières loges lors des funérailles de Jacques Parizeau. Il mène le cortège à l’avant-plan, à gauche. Photo Reuters | Christinne Muschi ©

On aperçoit Mario Côté à l’avant du côté gauche, alors que la garde entrait au Parquet de la Caisse de dépôt et placement du Québec, à Montréal, où le cercueil de M. Parizeau a été exposé en chapelle ardente samedi. Photo Reuters | Patrick Doyle ©

On aperçoit Mario Côté à l’avant du côté gauche, alors que la garde entrait au Parquet de la Caisse de dépôt et placement du Québec, à Montréal, où le cercueil de M. Parizeau a été exposé en chapelle ardente samedi. Photo Reuters | Patrick Doyle ©

La communauté maskoutaine était ­dignement représentée, mardi ­après-midi, aux funérailles de Jacques ­Parizeau, célébrées en l’église ­Saint-Germain d’Outremont, à ­Montréal. Mario Côté, un policier ­originaire de Saint-Hyacinthe qui est membre de la garde d’honneur de la Sûreté du Québec, se trouvait ­parmi les porteurs qui ont accompagné à son dernier repos celui qui fut premier ministre du Québec de 1994 à 1996, et qui est décédé le 1

Le sergent Côté, qui appartient au ­détachement de la Sûreté du Québec de la MRC des Maskoutains, a pris part à toutes les cérémonies protocolaires des ­derniers jours à Montréal et au Salon rouge de ­l’Assemblée nationale à Québec. Malgré nos demandes répétées auprès de la ­Sûreté du Québec, il nous a été ­impossible de nous entretenir avec M. Côté au lendemain des funérailles.

image