1 mars 2012
Un méchant phénomène à Saint-Hyacinthe
Par: Le Courrier
Le magicien Daniel Coutu présentera son spectacle <em>Science ou magie 2 - Méchant phénomène</em> le mardi 6 mars au Centre des arts Juliette-Lassonde à 14 h.

Le magicien Daniel Coutu présentera son spectacle Science ou magie 2 - Méchant phénomène le mardi 6 mars au Centre des arts Juliette-Lassonde à 14 h.

Dans le cadre de la semaine de relâche, le magicien et vulgarisateur scientifique Daniel Coutu sera de passage à Saint-Hyacinthe et présentera le spectacle Science ou Magie 2 – Méchant phénomène le mardi 6 mars au Centre des arts Juliette-Lassonde à compter de 14 h.

Après avoir donné plus de 600 représentations dans les écoles et salles de spectacle de la province, devant 180 000 enfants, Daniel Coutu renouvelle son spectacle antérieur et présente Science ou Magie 2 – Méchant Phénomène.

En bon vulgarisateur, Daniel Coutu, parle de différents phénomènes, tels le poids des gaz, les atomes et le mouvement de l’air et explique, entre autres, pourquoi un ballon rempli d’hélium flotte et comment le popcorn arrive à éclater.« Le spectacle part du fait que pour tout être humain qui assiste à un phénomène de magie et phénomène scientifique, la réaction est la même : c’est l’émerveillement et la volonté de comprendre. Je pars donc d’un phénomène qui semble être magique et je l’explique. Comme je le dis dans mon spectacle, la magie débute là où la science se termine », explique le magicien.Le magicien intègre beaucoup l’humour dans son spectacle dédié aux jeunes âgés entre 4 et 12 ans. Un point qui interpelle davantage les 4 et 5 ans. « Les 4 et 5 ans vont triper comme les pré-ados à cause de l’humour que j’intègre dans le spectacle. Tandis que les 11 et 12 ans seront davantage impressionnés par les explosions. »

Promouvoir la réussite scolaire

Porte-parole du Volet jeunesse de Centraide dans la région des Outaouais, région dont il est originaire, Daniel Coutu se sent concerné par la problématique du décrochage scolaire et a pour objectif premier de motiver les jeunes à apprendre et de développer chez eux un intérêt pour la science.

Lui-même ayant été un enfant qui « dérange » et qui a de la « difficulté à s’intégrer au groupe » dès la maternelle, le magicien consacre une partie de son spectacle à raconter son histoire aux jeunes.« Ma mère a sorti de mes bulletins qui datent de la maternelle et du primaire et j’ai constaté que je n’avais pas de bons résultats, j’étais même voué à l’échec. J’avais peu de concentration et beaucoup trop d’énergie. Un jour, ma mère m’a acheté une trousse de magicien. J’ai commencé à m’appliquer et à faire des représentations devant les adultes. Je m’voyais déjà, si je peux reprendre les termes de la chanson de Charles Aznavour. Cela m’a donné beaucoup d’estime de soi et j’ai compris qu’il fallait que je la canalise quelque part cette énergie-là », relate-t-il. Contre toute attente, Daniel Coutu a connu une réussite académique grandiose. Destiné à de grandes études universitaires, les arts de la scène l’interpellent davantage et il suit la voie de la magie. À 18 ans, il présente un spectacle en collaboration avec Nathalie Choquette et autoproduit à 19 ans le spectacle Science ou Magie? Chroniqueur de magie pour le magazine Les Explorateurs, le petit frère du magazine Les Débrouillards depuis 2008, il crée sa propre PME, Les Productions Prestigo, et combine, dans sa vie professionnelle, l’entrepreneuriat et la magie. Il produit, entre autres, le spectacle La Diva Malbouffa, mettant en vedette Nathalie Choquette.

image