6 décembre 2012
Fromagerie de Corneville
Un montant de 10 M$ investi pour les fromages à tartiner
Par: Jean-Luc Lorry

La fabrication du Boursin à la fromagerie de Corneville de Saint-Hyacinthe depuis 2011 combinée au développement de la gamme de fromages à tartiner « maison » représenteront à terme un investissement de l’ordre de 10 M$, a indiqué au COURRIER la direction d’Agropur.

Publicité
Activer le son

Cet investissement majeur est assumé en partie avec Fromageries Bel, le groupe fromager français propriétaire de la marque Boursin.

« En plus de fabriquer ce produit, nous avons obtenu également le mandat de le commercialiser », indique en entrevue au COURRIER Robert Gour, président de la Division fromages fins chez Agropur.Fromageries Bel poursuit la direction des départements marketing et publicité pour promouvoir et développer la marque Boursin au Canada.Avant qu’Agropur ne décroche cet important contrat de sous-traitance, le Boursin commercialisé à l’échelle du pays était préalablement fabriqué aux États-Unis.

Fromages à tartiner

En plus d’augmenter la superficie et la capacité de l’usine de Saint-Hyacinthe à fabriquer le Boursin, la Division fromages fins d’Agropur mise aussi sur la popularité des fromages à tartiner de sa propre marque de commerce.

Cette ligne de produits est composée des Crèmes Oka, Champfleury et Brie L’Extra. La Crème Grand Cheddar qui est un fromage vieilli de trois ans viendra compléter la gamme fin octobre.« Nous investissons sur une base annuelle à la fromagerie de Corneville pour répondre à une demande croissante des consommateurs pour les fromages fins. Nous utilisons tous les pieds carrés disponibles sur notre terrain », précise M. Gour.Les fromages fabriqués à l’usine Agropur de Saint-Hyacinthe sont « pour l’instant » destinés au marché canadien.

image