2 novembre 2017
Municipalité de Saint-Louis-de-Richelieu
Un nouveau bureau municipal comme enjeu électoral
Par: Véronique Lemonde
Stéphane Bernier, maire sortant de Saint-Louis. Photothèque | Le Courrier ©

Stéphane Bernier, maire sortant de Saint-Louis. Photothèque | Le Courrier ©

Après avoir annoncé en avril dernier qu’il ne se représentait pas, le maire sortant Stéphane Bernier a finalement décidé de briguer un deuxième mandat comme maire de Saint-Louis-de-Richelieu. Le tout, fortement encouragé par les conseillers municipaux en place, tous réélus sans opposition. M. Bernier fera face à un seul opposant, Jean Sioui, un retraité de 69 ans qui habite Saint-Louis de manière permanente depuis quatre ans, mais qui y a une maison depuis 1994.

Publicité
Activer le son

« Les conseillers souhaitaient que je continue le travail déjà accompli depuis quatre ans », souligne celui qui est directeur de l’usine Viande Richelieu, à Massueville. Selon Stéphane Bernier, le bilan des dernières années est en effet très positif. « Nous avons refait la piste cyclable, nous étudions la possibilité de fusionner les services incendie de Saint-Louis avec Saint-Jude, Saint-Marcel, Saint-Bernard et Massueville, nous avons travaillé beaucoup sur la voirie. Aussi, nous avons investi près de 1 M$ en immobilisations. Par exemple, 100 000 $ ont été mis pour la patinoire. Je suis très satisfait de ce que l’on a fait. »

Un projet majeur

À la clé de cette élection, Stéphane Bernier met de l’avant le projet d’un nouveau bureau municipal qui serait situé dans l’église de la municipalité. « Nous avons examiné plusieurs possibilités avant d’en arriver là et tout regrouper nos services dans l’église qui serait rénovée est l’option idéale si la municipalité devient propriétaire du bâtiment », affirme M. Bernier. L’ensemble des conseillers de Saint-Louis serait en accord avec ce projet. À cet effet, des études ont déjà été conduites par des architectes quant à la faisabilité de ce projet qui coûterait environ 1,8 M$. Une rencontre d’information a réuni une cinquantaine de citoyens en grande majorité favorable à ce projet. « Cependant, pour le faire, nous devons avoir une subvention. La demande est déjà faite. » Les travaux requis au bâtiment comprennent la toiture, l’isolation, l’enlèvement de moisissures et les murs.

Un projet trop coûteux?

Originaire de Blainville, Jean Sioui a été dans la gestion immobilière à Montréal pendant des années, de même que très impliqué au niveau communautaire et scolaire. Pour le rival de Stéphane Bernier, ce projet de bureau municipal dans l’église semble irréalisable, précaire et problématique. Il s’agit de la raison principale pour laquelle ce briqueteur-maçon de profession a décidé de se lancer dans la course pour la mairie de Saint-Louis-de-Richelieu. « Ça m’a réveillé! Je me suis renseigné à bien d’autres municipalités et avec des moisissures et de si vieilles fondations, ce projet de rénover l’église coûtera sûrement beaucoup plus cher que ce que prétend M. Bernier », évoque M. Sioui. À son avis, il vaudrait mieux ne pas toucher à l’église et envisager un nouveau bureau municipal à un autre endroit, par exemple dans l’ancien presbytère. « Il vaut mieux recommencer à neuf que sur de vieilles fondations. » « Je souhaite faire des choses intéressantes pour Saint-Louis. J’ai des idées et je suis très curieux », conclut-il.

image