25 juillet 2019
À l’ancienne Maison du bingo maskoutaine
Un nouveau complexe alliant hockey et baseball ouvre ses portes
Par: Maxime Prévost Durand

Pascal Trépanier et Éric Pelletier, que l’on voit au centre, se sont associés pour mettre en place le complexe 3 balles - 2 prises / 3 buts - 2 passes. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’ancienne Maison du bingo maskoutaine, au centre-ville de Saint-Hyacinthe, vient finalement de se trouver une autre vocation. Un tout nouveau complexe sportif, comportant une glace synthétique pour le hockey et deux cages de frappeur pour le baseball, y a ouvert ses portes récemment sous le nom 3 balles – 2 prises / 3 buts – 2 passes.

publicité

Fini l’époque où il fallait se rendre à Granby ou ailleurs sur la Rive-Sud de Montréal pour profiter de telles installations. Les athlètes de la région qui pratiquent ces deux disciplines auront dorénavant un endroit en sol maskoutain où ils pourront y faire leur entraînement intérieur.

Père de deux jeunes sportifs, Éric Pelletier a été de ceux à courir ce type d’installation pour qu’ils puissent se pratiquer. Depuis longtemps, il rêvait du jour où l’on retrouverait de tels équipements à Saint-Hyacinthe, si bien qu’au fil du temps, l’idée a germé dans son esprit et elle s’est concrétisée en ce complexe sportif, dont il est l’actionnaire principal en compagnie de Pascal Trépanier.

Au cours des derniers mois, une recherche active de locaux a été nécessaire pour donner vie au projet. « On a visité plusieurs endroits », avoue avec le sourire M. Pelletier, qui a ouvert ses portes au COURRIER alors qu’il finalisait l’installation de tout l’équipement. L’ancienne Maison du bingo maskoutaine s’est avérée être l’endroit qui correspondait le mieux aux critères qu’il recherchait, tant pour l’espace que pour l’emplacement, dit-il. Le seul bémol, c’est que le plafond n’est pas aussi haut que dans un gymnase ou un autre bâtiment exclusivement sportif, mais rien qui nuise à la sécurité ou qui puisse empêcher le projet de voir le jour.

D’un côté, on retrouve donc la portion 3 balles – 2 prises, un espace destiné au baseball pour que les joueurs puissent pratiquer leur élan au bâton. Deux lance-balles y sont à leur disposition, avec une vitesse de lancer ajustable entre 50 km/h et 85 km/h.

Tout juste à côté, on retrouve le volet 3 buts – 2 passes avec une glace synthétique d’une superficie totale de 4000 pi2. Celle-ci permet jusqu’à huit ateliers en même temps – il y a huit filets – et on peut y faire pratiquement tout ce qu’on fait sur une patinoire réfrigérée. La seule différence, c’est que la glace synthétique est un peu plus résistante que la glace réfrigérée des arénas, mais la sensation reste sensiblement la même.

« Ça s’adresse à une clientèle variée, du plus petit joueur jusqu’au joueur de la LNH », soutient M. Pelletier. Il espère développer d’éventuels partenariats avec les programmes de sport-études, que ce soit en hockey, en ringuette ou en baseball, notamment. En ce sens, l’un des points cruciaux du projet était que les installations devaient se trouver près de l’école secondaire Fadette pour accueillir ces sportifs.

C’est d’ailleurs en parlant de son projet avec les responsables de la structure des Gaulois de Saint-Hyacinthe que M. Pelletier s’est associé à Pascal Trépanier, entraîneur d’une équipe du Vert et Noir de l’école Fadette. Ce dernier, qui opère aussi sa propre académie Trep Hockey, avait un projet similaire en tête. Son expertise sera notamment mise à profit dans le volet 3 buts – 2 passes, alors qu’il agira à titre de directeur technique.

Ouvert à tous, le centre sportif permettra de s’entraîner en groupe ou de façon individuelle. Il suffit simplement de réserver sa plage horaire en ligne à partir du site www.3balles2prises.com ou www.3buts2passes.com. Des cliniques seront également offertes à compter de cet automne, tant pour le hockey que pour le baseball.

image