5 mai 2020
« Un peu de liberté » pour les aînés et les proches aidants
Par: Rémi Léonard

Photo Émilie Nadeau | Cabinet du premier ministre du Québec

Après deux mois de confinement, le gouvernement Legault veut maintenant permettre aux proches aidants de revenir dans les résidences, en plus d’assouplir certaines restrictions imposées aux aînés.

Publicité
Activer le son

Ne pas pouvoir voir ses enfants depuis aussi longtemps, « ce n’est pas humain », a statué le premier ministre. Les proches aidants pourront donc revenir dans les résidences, alors que certaines directions d’établissements restreignaient de manière importante ces visites. Dorénavant, ce sera à l’établissement de justifier le refus.

Les sorties à l’extérieur seront également permises, sous certaines conditions, dans les résidences privées. Il faut que nos aînés retrouvent « un peu de liberté », a dit François Legault, avertissant qu’il ne « faut pas protéger la santé physique au détriment de la santé mentale ».

Ce sera possible seulement pour les résidences où aucun cas de coronavirus n’est signalé. Il faudra toujours respecter la distanciation de deux mètres, le lavage des mains à l’entrée et à la sortie et porter un couvre-visage dans les lieux publics.

Dans le réseau de la santé, le manque de personnel reste le problème principal, a indiqué François Legault. Il multiplie à nouveau les appels à la population pour venir aider à temps plein dans les CHSLD ou à revenir travailler dans le réseau, puisqu’il y a actuellement 11 200 absences, a-t-il indiqué. De nouvelles primes salariales sont en préparation pour favoriser le travail à temps plein, a informé le PM.

Il fait aussi un appel à la « souplesse et à la flexibilité » en vue de la réouverture des écoles et des garderies en région, prévue dès lundi. Les acteurs du milieu doivent se mettre « en mode solution » et non chercher des problèmes, a-t-il averti.

Le bilan est toujours en progression avec 794 nouveaux cas, pour un total de 33 417 cas. Les décès font malheureusement un bond important aujourd’hui (+118) pour atteindre 2398. Les hospitalisations sont en hausse de 49, ce qui porte le total à 1821 patients et la situation est stable aux soins intensifs (218).

image