28 mai 2015
VW Passat TDI 2015
Un peu vieillissante
Par: Le Courrier
Photos VW Canada

Photos VW Canada

Photos VW Canada

Photos VW Canada

Volkswagen prouve une fois de plus sa très grande maîtrise en matière de motorisations diesel. Il suffit de prendre le volant de la Volkswagen Passat TDI 2015 pour avoir un beau grand sourire dès que l’on regarde la consommation. Considérant la taille de la Passat, obtenir une moyenne de seulement 6.1 litres/100 km est vraiment rafraîchissant sinon très plaisant

Publicité
Activer le son

Il est vrai que Volkswagen offre une collection de moteurs dans cette gamme de produits, mais quant à faire, aussi bien se gâter avec une autonomie de près de 1 000 kilomètres.

Conservatisme à l’américaine!

Depuis que la Passat est devenue une entité en soi pour le territoire nord-américain, on doit laisser de côté les lignes sportives pour se contenter d’un grand traditionalisme. Il est certain que l’on parle d’une belle voiture, mais ce n’est clairement pas le design le plus expressif à cette adresse.

Si la carrosserie ne fait rien pour enflammer les passions, l’habitacle est élégant, mais un peu vieux jeu. L’équipement est intéressant, mais les accessoires peu nombreux. Même dans la version Highline comme pour cet essai, on ne propose pas toutes les assistances à la conduite qui sont pourtant légion ailleurs. L’Allemande devra s’ajuster si elle veut rester compétitive. Au final, c’est confortable, mais l’on ne retrouve pas de gadgets qui nous pimentent l’existence ou qui seront source d’étonnement.

La Passat m’a séduite sur un point très précis, son espace intérieur. En effet, cette berline est grosse, très grosse, et ce sont les dégagements qui en bénéficient. C’est même impressionnant. Les personnes qui doivent fréquemment avoir des passagers sur la banquette arrière devront considérer la Passat principalement pour cet aspect. L’ouverture des portières est généreuse, l’accès est facile et une fois en place, on peut presque s’étendre de tout son long!

À cela, on doit ajouter que le confort des assises n’est vraiment pas à négliger. On reconnaît la fermeté habituelle de Volkswagen. On demeure donc tout à fait détendu, peu importe la longueur du parcours.

La magie opère toujours

Je ne me suis jamais caché que j’adore la juxtaposition du L4 turbodiesel de 2.0 litres avec la transmission automatique à double embrayage DSG à six rapports. Malgré les années, je considère toujours que c’est l’un des mariages les plus heureux de l’industrie automobile. Ce fait est d’autant plus vrai que pour 2015, on bénéficie de la nouvelle génération de ce 2.0 litres.

On reçoit ainsi 10 chevaux de plus que l’an passé à 150 ch. Pour ce qui est du couple, on arrive à un statu quo à 236 lb-pi. Il est évident que l’ajout est bien subtil en matière de performance, mais l’on obtient toujours ce même « punch » à l’accélération qui me fait profondément aimer les moulins au gazole. Toutefois, l’avantage se manifeste par le silence qui s’en dégage. Sans dire que l’ancien « claquait », celui-ci est tout à fait discret et l’on doit être à l’extérieur pour se rendre compte que c’est un diesel.

On jouit donc d’un dynamisme certain, mais ce qui lui permet de se démarquer est la consommation de carburant qui est presque ridicule.

La Passat est une vraie Volkswagen avec le dynamisme qu’on lui reconnaît. Il est certain que ce n’est pas une BMW, une Audi ou une Mercedes-Benz, mais dans le genre des intermédiaires, elle se démarque. La direction est très précise et l’on se plaît à jouer de vivacité dans les courbes. Je donne aussi une bonne note aux suspensions pour leur soutien assez ferme. Toutefois, elles se montrent un peu bruyantes et manquent un peu de dégagement sur mauvais pavé.

En résumé

La Passat est une bonne voiture, mais elle vient aussi avec son lot de déceptions. Bien qu’elle ne date que de 2012, elle accuse déjà plusieurs retards face à la compétition qui se veut l’une des plus virulentes de l’industrie automobile. L’intégration de son nouveau moteur diesel lui permet de se maintenir à flot, mais Volkswagen devrait se hâter pour un rafraîchissement et surtout plusieurs ajustements.

image