7 août 2014
Politique citoyenne
Un plan d’intervention tous azimuts
Par: Benoît Lapierre
Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, la directrice générale adjointe de la Ville, Chantal Frigon et le directeur du Service des loisirs, Michel Robidoux, ont pris part au dévoilement du Plan d’action 2014-2017 de la Politique citoyenne. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, la directrice générale adjointe de la Ville, Chantal Frigon et le directeur du Service des loisirs, Michel Robidoux, ont pris part au dévoilement du Plan d’action 2014-2017 de la Politique citoyenne. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Suite naturelle de la Politique citoyenne déposée en 2013, un Plan d’intervention destiné à améliorer de multiples façons le cadre de vie des Maskoutains vient d’être dévoilé par la Ville de Saint-Hyacinthe.

Les grands principes énoncés dans la « Politique citoyenne du loisir, du sport, de la culture et de la vie communautaire » vont maintenant trouver leur application à travers les 133 actions et objectifs proposés dans ce plan dont la mise en oeuvre a été confiée au Service des loisirs.

« Soyez assurés que les élus municipaux et les membres de l’organisation municipale s’engagent à exécuter ce plan d’intervention et à aider au mieux tous les partenaires identifiés pour le mettre en application », a déclaré en conférence de presse le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil.

Le Plan d’intervention 2014-2017 de la Politique citoyenne est le fruit du travail concerté du Service des loisirs et des 41 membres des trois tables de travail consultatives qui ont cogité sur le projet en s’aidant notamment d’un sondage auprès de la population.

Selon le directeur du Service des loisirs, Michel Robidoux, le fait d’avoir regroupé sous une même « politique parapluie » les orientations de la Ville dans plusieurs champs d’intervention s’avère un élément facilitateur pour la suite des choses. « La Ville de Saint-Hyacinthe possédait plusieurs politiques municipales, dont un bon nombre devaient être mises à jour. Nous avons donc décidé de regrouper l’ensemble des politiques reliées aux domaines du loisir, du sport, de la culture et de la vie communautaire. Une seule politique pour les englober toutes, à notre connaissance, c’est une première au Québec », a-t-il souligné.

Regroupées sous trois grands enjeux qui sont précédés d’un volet « préalable », la majorité des actions décrites dans le Plan d’intervention seront réalisées ou enclenchées dans un horizon de cinq ans, mais la mise en oeuvre de bon nombre d’entre elles s’opérera au cours des deux prochaines années. C’est le cas, par exemple, du développement d’un service d’accompagnement et de coaching pour les organismes sans but lucratif (préalable), de l’élaboration d’un Plan directeur des parcs et des espaces verts qui inclurait les nouvelles zones de développement résidentiel (enjeu du sport, de l’activité physique et du plein air), d’une opération d’entretien des oeuvres d’art publiques une fois celles-ci inventoriées (enjeu de la culture, des arts et du patrimoine) ou encore, du développement de partenariats avec la Maison des jeunes afin de mieux répondre à la demande de la clientèle adolescente dans les quartiers (enjeu de la vie communautaire).

Dans son discours, le maire Corbeil a signalé que Saint-Hyacinthe était une ville fort bien outillée pour mener à bien un tel plan d’action. « La qualité et la diversité de nos infrastructures et des activités qui y sont proposées font de Saint-Hyacinthe un lieu dynamique où le sport, la vie communautaire, les arts et le patrimoine constituent une force et un attrait indéniable », a-t-il affirmé.

La Politique citoyenne et le Plan d’intervention 2014-2017 sont des documents disponibles sur le site Internet de la Ville.

image