21 avril 2016
Double meurtre de Martin Bélair et Nancy Beaulieu
Un poste de commandement a permis de recueillir de nouvelles informations
Par: Maxime Prévost Durand
Un poste de commandement a permis de recueillir de nouvelles informations

Un poste de commandement a permis de recueillir de nouvelles informations

Plus d’un an après le double meurtre de Martin Bélair et Nancy Beaulieu, les enquêteurs du Service des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec ont déployé un poste de commandement près du Cabaret Flamingo, là où travaillaient les deux victimes, dans l’espoir de recueillir de nouvelles informations. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Plus d’un an après le double meurtre de Martin Bélair et Nancy Beaulieu, les enquêteurs du Service des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec ont déployé un poste de commandement près du Cabaret Flamingo, là où travaillaient les deux victimes, dans l’espoir de recueillir de nouvelles informations. Photo François Larivière | Le Courrier ©

De nouvelles informations en lien avec le double meurtre qui a coûté la vie à Martin Bélair et Nancy Beaulieu le 9 janvier 2015 ont été recueillies par les enquêteurs du Service des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec le 14 avril. Durant toute cette journée, un poste de commandement a été déployé à Saint-Hyacinthe dans l’espoir de faire avancer l’enquête.

Publicité
Activer le son

Selon la porte-parole Ingrid Asselin, ­l’initiative a permis aux enquêteurs d’obtenir de nouvelles informations « qui pourraient peut-être permettre de faire progresser l’enquête ». Aucun détail supplémentaire n’a toutefois été fourni quant à la nature des informations qui ont été transmises.

Le poste de commandement a été ­déployé à l’intersection des rues des Cascades et Vaudreuil au centre-ville de Saint-Hyacinthe, à quelques mètres ­seulement du bar de danseuses Cabaret Flamingo, où Martin Bélair et Nancy Beaulieu étaient respectivement copropriétaire et gérante.

« Sans avancer un nombre, des gens nous ont contactés tant par téléphone qu’en personne durant la journée. Les informations reçues sont présentement en cours de validation par les enquêteurs », a indiqué Mme Asselin.

Cette initiative de la Sûreté du Québec survient plus d’un an après le double meurtre, alors que les auteurs du crime courent toujours. « On était rendu à un point où on avait besoin ­d’informations du public », a poursuivi la porte-parole.

Les enquêteurs cherchent notamment à connaître les derniers déplacements du couple, dont les corps ont été retrouvés le 9 janvier 2015 dans la boite arrière du ­camion de Martin Bélair, ensevelis sous la neige, dans le stationnement d’un resto-bar de l’avenue de la Gare, à Mascouche. Leur disparition avait été ­signalée le 7 et le 8 janvier.

Martin Bélair, 37 ans, résidait à l’Épiphanie, tandis que Nancy Beaulieu, 41 ans, habitait à Granby. Il était devenu copropriétaire du bar de danseuses en juin 2014, alors qu’elle était gérante depuis huit ans.

image