15 septembre 2011
Le Marché de l'Art
Un premier bilan des plus positifs
Par: Le Courrier
Près d'une quinzaine d'artistes et d'artisans se sont installés chaque samedi pendant la saison estivale à la place du marché.

Près d'une quinzaine d'artistes et d'artisans se sont installés chaque samedi pendant la saison estivale à la place du marché.

Le dernier samedi du Marché de l’Art se tiendra le 17 septembre à la place du marché. Près d’une vingtaine d’artistes et d’artisans pratiquant diverses formes d’art seront sur place afin de présenter leurs réalisations et partager leur passion aux passants.

Publicité
Activer le son

Peintures, sculptures, bijoux, vitraux et autres créations artistiques ont orné la place du marché cet été. Depuis son commencement le 25 juin, près d’une quarantaine d’artistes et d’artisans de la région ont affiché leurs oeuvres à l’extérieur du Marché public lors des samedis du Marché de l’Art.

Né d’une initiative conjointe entre Sophie Côté, artiste du vitrail, et Simon Cusson, directeur de la Société de développement du Centre-ville (SDC) de Saint-Hyacinthe, le Marché de l’Art avait comme but ultime de stimuler l’animation sur la place extérieure du Marché.« L’animation sur la place extérieure du marché n’avait jamais été développée et je n’avais pas le budget pour le faire. C’est là que Sophie s’est investie! Elle m’a proposé de rassembler un groupe d’artistes et d’artisans de la région qui allaient se produire et exposer leurs créations sur la place extérieure du marché. »Selon M. Cusson, l’animation à l’extérieure du Marché était l’ingrédient manquant jusqu’à ce jour.« Le Marché public doit prendre la place qui lui revient. Beaucoup de personnes viennent de l’extérieur de la région pour faire leurs achats et découvrir des produits. Mais il y avait des espaces libres à l’extérieur et il n’y avait aucune animation. »Le Marché de l’Art reprendra officiellement à l’été 2012. « C’est sûr, on ne peut pas financièrement organiser le Marché de l’art sept jours sur sept. On va commencer par l’instaurer les samedis dès la saison estivale 2012 et on va voir si c’est possible de le faire les dimanches, parce qu’encore là, c’est une tout autre clientèle qui se déplace au Marché les dimanches », conclut le directeur de la SDC.

image