29 octobre 2015
Gala Fightclub d’EOTTM
Un premier combat depuis avril pour Michael Gadbois
Par: Maxime Prévost Durand
Michael Gadbois tentera d’obtenir sa 14e victoire chez les professionnels. Photothèque | Le Courrier ©

Michael Gadbois tentera d’obtenir sa 14e victoire chez les professionnels. Photothèque | Le Courrier ©

Absent du ring depuis avril, Michael ­Gadbois aura l’occasion de se retrouver dans le feu de l’action pour la première fois en près de sept mois alors qu’il ­participera au gala Fightclub organisé par son promotteur, Eye of the Tiger, à Trois-Rivières le 6 novembre.

Publicité
Activer le son

Il aura rendez-vous avec l’Espagnol David Martin Campillo (10 victoires, 2 défaites et 1 combat nul), qui en sera à une ­première présence sur le continent ­américain. Le combat est prévu pour une durée maximale de huit rounds, en demi-finale du gala. La recrue d’Eye of the ­Tiger, le Trifluvien Simon Kean, fera ses débuts professionnels devant les siens en finale.

La dernière sortie de Gadbois, le 14 avril, s’était soldée par un combat nul avec l’Ontarien Steven Wilcox. La ­ceinture vacante WBC International Silver était à l’enjeu.

« Ça fait un bout que je ne me suis pas battu. J’ai été pris avec des blessures cet été qui ont fait en sorte que je ne pouvais pas m’entraîner », avoue le Maskoutain.

Blessé au dos et à une main, l’athlète de 29 ans affirme avoir retrouvé la santé et se montre prêt à retourner sur le ring. « Je suis revenu en forme et je connais un bon camp d’entraînement », assure-t-il.

Gadbois s’entraîne principalement à Montréal, au Gym Underdog, en vue de ce prochain combat, son 17e chez les professionnels (13-0-3). Il a pu compter sur Dierry Jean comme partenaire durant son camp d’entraînement. Ce dernier s’entraînait en vue de son combat contre Terence Crawford pour le titre des super légers de la World Boxing Organization (WBO), qu’il a perdu par K.O. technique au 10

Il a pu compter sur Dierry Jean comme partenaire durant son camp d’entraînement. Ce dernier s’entraînait en vue de son combat contre Terence Crawford pour le titre des super légers de la World Boxing Organization (WBO), qu’il a perdu par K.O. technique au 10e round samedi dernier.« Dougy, c’est un boxeur avec beaucoup de vitesse et c’est un gars explosif. Il n’y a pas de temps morts avec lui. On a fait de bons rounds ensemble. En m’entraînant avec lui, mon timing revient plus vite. »Le pugiliste qui a fait ses classes au Club de boxe de Saint-Hyacinthe indique avoir atteint des sommets personnels en ­musculation, faisant de lui un athlète plus fort physiquement.

« Dougy, c’est un boxeur avec beaucoup de vitesse et c’est un gars explosif. Il n’y a pas de temps morts avec lui. On a fait de bons rounds ensemble. En m’entraînant avec lui, mon timing revient plus vite. »

Le pugiliste qui a fait ses classes au Club de boxe de Saint-Hyacinthe indique avoir atteint des sommets personnels en ­musculation, faisant de lui un athlète plus fort physiquement.

Toujours dans l’oeil du tigre

En mai 2013, Michael Gadbois se faisait offrir un contrat par l’équipe d’Eye of the Tiger Management, menée par Camille Estephan, alors que celle-ci entamait son ascencion vers les grandes ligues parmi les Interbox et GYM.

Depuis qu’il a signé avec l’organisation, Gadbois a préservé sa fiche sans défaite, signant quatre victoires et deux combats nuls.

S’il ne semble pas avoir un contrat à ­durée déterminée, le Maskoutain estime qu’il se trouve toujours dans l’oeil du tigre. « L’entente [avec Eye of the Tiger] se prolonge. Je suis toujours dans les plans », assure-t-il.

Après son combat du 6 novembre, ­Michael Gadbois pourrait remonter dans le ring dès décembre, si tout va bien. Une opportunité se présenterait déjà pour lui, mais il n’était pas en mesure d’offrir plus en détails pour le moment. Eye of the ­Tiger a par ailleurs annoncé cette ­semaine la tenue d’un autre gala de la ­série Fightclub le 4 décembre au ­Métropolis, à Montréal. Le nom de ­Michael Gadbois ne figure pas pour le moment parmi ceux des boxeurs en ­action au cours de cette soirée.

image