21 juin 2012
Le Grand Défi Pierre Lavoie à Saint-Hyacinthe
Un premier passage inoubliable
Par: Le Courrier

Les Maskoutains ont réservé tout un accueil au Grand Défi Pierre Lavoie, de passage dimanche midi à Saint-Hyacinthe pour son avant-dernier arrêt avant son arrivée au Stade olympique. Des dizaines et des dizaines de personnes se sont rendues au Centre aquatique Desjardins, où avait lieu le grand rassemblement, pour encourager les cyclistes.

Plusieurs personnalités publiques étaient de la partie pour cet événement. Du nombre, on a pu reconnaître Gino Chouinard et Julie Marcoux de TVA, le skieur acrobatique Alexandre Bilodeau et les ex-joueurs du Canadien de Montréal Patrice Brisebois et Stéphane Quintal.

Ce dernier n’a pris part qu’à l’étape de Saint-Hyacinthe en direction de Boucherville, tenant à participer au Grand Défi malgré un horaire chargé. « J’ai été pris à Los Angeles pour le travail au cours des derniers jours et demain je dois me rendre à Las Vegas pour la remise des trophées de la LNH. Mais c’était important pour moi de venir faire au moins une étape », raconte-t-il. Il avait également participé à la première édition du Grand Défi.Son ancien coéquipier, Patrice Brisebois, n’avait que de bons mots à dire sur son expérience. « On reçoit un super accueil partout où on passe, et ici ne fait pas exception. C’est une belle reconnaissance qu’on reçoit pour les efforts qu’on fait tout au long du parcours. Le Grand Défi c’est un grand événement. Et Pierre Lavoie, quel homme! »Pierre Lavoie, cet homme de 49 ans, réalise un exploit surhumain chaque année. Encore une fois pour l’édition 2012, le peloton dans lequel il s’est retrouvé tout au long des 1 000 kilomètres, parcourus en trois jours, a roulé à une vitesse moyenne de près de 30 km/h. Arrivés à Granby aux alentours de 4 h dimanche matin, les cyclistes n’ont profité que d’un repos de trois heures avant de reprendre leur route vers Saint-Hyacinthe. Peut-être les avez-vous aperçus si vous habitez à Upton ou Acton Vale puisque les athlètes ont sillonné les rues de ces deux villes avant d’arriver dans la technopole agroalimentaire. Le peloton s’est présenté à la foule massée au Centre aquatique Desjardins vers 11 h 40 profitant d’un repos d’un peu moins d’une heure avant de reprendre la route vers Boucherville.

Émotions au rendez-vous

Malgré la voix enrouée à force d’encourager les cyclistes à ses côtés et des cuisses endolories, M. Lavoie s’est adressé à la foule de Saint-Hyacinthe en les remerciant de leur appui, le sourire aux lèvres. Il s’est également adressé au maire Claude Bernier, l’incitant à continuer d’investir dans les infrastructures sportives comme le Centre aquatique.

Les élèves des écoles primaires de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe ont su toucher l’homme au grand coeur qu’est Pierre Lavoie. Plus de 4 000 mots d’encouragements, tous écrits par ces jeunes, ont été remis au Saguenéen d’origine, une initiative de Jeunes en Santé et des directeurs et directrices des différentes écoles primaires maskoutaines. Une toile a également été offerte à M. Lavoie au nom de l’école Sacré-Coeur.

Des Maskoutains relèvent le Défi

Quelques Maskoutains ont décidé de prendre part à cette édition du Grand Défi Pierre Lavoie en pédalant quelques étapes pour la cause. Benoit Desmeules a participé à six des treize étapes du Grand Défi, dont celle entre Granby et Saint-Hyacinthe. De son côté, Richard Gamache a pédalé durant cinq étapes comprenant les deux dernières reliant Saint-Hyacinthe et Montréal. Pierre Beauregard a également terminé le parcours à partir de Saint-Hyacinthe, lui qui avait déjà pris part à quatre autres étapes.

« L’énergie qu’il y a aujourd’hui est vraiment super, avec tout le monde qui s’est déplacé pour venir nous encourager, c’est exceptionnel », raconte Richard Gamache à propos de la foule réunie au Centre aquatique Desjardins. « En participant au Défi, on tente de créer un mouvement pour que les jeunes fassent plus d’activités physiques. » Et les résultats semblent être au rendez-vous à voir tous les jeunes venus faire un petit entraînement à la Josée Lavigueur en suivant les mouvements des animateurs sur la scène ou en s’initiant au Nawatobi (saut à la corde à danser sur un tremplin). Tout le monde avait le sourire aux lèvres, que ce soit les participants fiers de leur exploit ou toutes les personnes venues les encourager. On peut dire sans se tromper ce premier passage du Grand Défi Pierre Lavoie en terres maskoutaines a été un franc succès.

image