2 mai 2019
Hockey collégial
Un premier sacre pour les Lauréats!
Par: Maxime Prévost Durand

L’entraîneur-chef Louis-Philippe Blanchet a eu droit à la traditionnelle douche de Gatorade. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Pour la première fois depuis qu’ils ont intégré la ligue collégiale il y a trois ans, les Lauréats sont champions des séries. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Frédéric Rondeau a joué les héros en inscrivant le but le plus important de sa carrière, celui de la victoire en 2e période de prolongation. Photo François Larivière | Le Courrier ©

À peine trois ans après leur arrivée au sein de la ligue collégiale de hockey masculin du RSEQ, les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe savourent déjà un premier titre. L’équipe maskoutaine a mis la main sur la coupe et la bannière de champions des séries, vendredi dernier, à l’aréna Ronald-Caron de Saint-Laurent, grâce à une victoire de 4 à 3 en 2e période de prolongation (!) du match #4 de cette finale face aux Patriotes du Cégep de Saint-Laurent.

Un but de Frédéric Rondeau, sur un retour de lancer à la 86e minute de cet intense duel, a mis fin au suspense, peu après 23 h, faisant soulever tout le banc des Lauréats et les nombreux partisans de l’équipe présents dans les estrades pour l’occasion.

« Je ne sais même pas comment décrire ça. Je suis viré fou, a commenté avec enthousiasme l’auteur du but gagnant, au cœur des célébrations sur la patinoire. Je pars de loin. L-P [Blanchet, l’entraîneur-chef de l’équipe] m’a donné ma chance pour jouer avec eux, je l’ai saisie et nous voici ici aujourd’hui! »

L’intensité a été au maximum du début à la fin de cette rencontre. Le dos au mur dans cette série, les Patriotes ont tout tenté pour rester en vie, en vain. Ils ont néanmoins été les premiers à marquer avec un but en avantage numérique en 1re période, mais les Lauréats ont répliqué avec 0,2 seconde à faire avant de retourner au vestiaire.

Saint-Laurent a tenté de distancer les Maskoutains au retour de l’entracte, alors que Thomas Vézina a trouvé le fond du filet à deux reprises, une fois en échappée et une autre fois en avantage numérique. Olivier Guertin a toutefois riposté en fin de 2e période pour réduire l’écart 3 à 2, puis l’égalité a été créée tôt en 3e période lorsque Simon Isabelle a complété une passe précise de Joakim Bérubé, posté derrière le filet, après que Samuel Cartier ait empêché un dégagement en avantage numérique.

Si les chances de marquer ont afflué de part et d’autre durant la rencontre, il en a été autrement en prolongation alors que le jeu s’est grandement resserré. Cela n’a pas empêché le gardien William Giroux de briller, d’abord en volant un but aux Patriotes à la moitié de la 1re période de prolongation, puis en fermant la porte à une échappée dans les premières minutes de la 2e prolongation. Ce dernier arrêt-clé a inspiré ses coéquipiers, qui ont bourdonné dans le territoire des Patriotes jusqu’à ce qu’ils percent la muraille Jonathan Brisson pour l’emporter.

Le double titre

Déjà champions de la saison régulière, les Lauréats réalisaient ainsi le doublé en allant chercher le titre des séries. La dernière fois que pareil exploit avait été réalisé, c’était lors de la saison 2016-17 par le Boomerang du Cégep André-Laurendeau, année qui avait vu le Cégep de Saint-Hyacinthe se joindre à la ligue.

« C’est tellement un gros accomplissement, a souligné le capitaine des Lauréats, William Bordeleau. Nous, les vétérans, ça fait trois ans qu’on est là, on a lancé le programme. De finalement soulever la coupe pour finir notre parcours, c’est incroyable. En plus, on a le double titre! Tout le monde se préparait à jouer contre les meilleurs et on a prouvé qu’on est vraiment les meilleurs. »

En saison régulière, les Lauréats ont complètement dominé le circuit du début à la fin du calendrier, présentant une fiche de 28 victoires, 4 défaites et 4 défaites en prolongation / fusillade. Détenteurs d’un accès direct à la ronde quart de finale pour lancer les séries, ils ont éliminé les Nordiques du Collège Lionel-Groulx en quatre rencontres avant de balayer leur série demi-finale face aux Cougars du Collège Champlain-Lennoxville en trois matchs. Face aux Patriotes en finale, le club maskoutain s’est fait lessiver 7 à 3 dans le premier match, mais a repris les commandes de la série par la suite grâce à des victoires de 6 à 0 et 3 à 2, menant à son couronnement dans le match #4.

« On est extrêmement satisfait de la résilience de nos joueurs, qui ont acheté notre plan et qui se sont battus toute l’année. Ils sont incroyables, a soutenu l’entraîneur-chef des Lauréats, Louis-Philippe Blanchet, après la victoire, vendredi. C’est un bel accomplissement qu’on réalise après seulement trois ans. On a travaillé fort pour monter une organisation avec des valeurs et une identité et je pense qu’on atteint nos objectifs, non seulement au niveau académique, mais aussi au niveau sportif. Ce qu’on veut, c’est faire passer nos joueurs au prochain niveau et je crois que ce sera un modèle à suivre pour les prochaines années. »

image