20 décembre 2012
Un prix de reconnaissance pour le Syndicat de l’UPA du Haut-Richelieu
Par: Le Courrier
Les membres du Syndicat de l’UPA du Haut-Richelieu, de gauche à droite : Christian Kaiser, Claude Rivard, Mario Boulais, Jaclin Bisaillon, président du syndicat, Réjean Bessette, ancien président de la Fédération de l’UPA de Saint-Hyacinthe, Hervé Barjol et Christian St-Jacques, président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie.

Les membres du Syndicat de l’UPA du Haut-Richelieu, de gauche à droite : Christian Kaiser, Claude Rivard, Mario Boulais, Jaclin Bisaillon, président du syndicat, Réjean Bessette, ancien président de la Fédération de l’UPA de Saint-Hyacinthe, Hervé Barjol et Christian St-Jacques, président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie.

Le Syndicat de l’UPA du Haut-Richelieu a reçu le 4 décembre, lors du congrès général de l’Union des producteurs agricoles (UPA), le prix régional Jean-Paul Raymond.

Publicité
Activer le son

Décerné par l’UPA pour souligner le travail accompli afin de défendre la cause des agriculteurs, le syndicat s’est vu attribuer cette récompense en raison du travail déployé lors des inondations de mai 2011.

Jaclin Bisaillon, le président du Syndicat du Haut-Richelieu, était sur place afin de recevoir cette récompense. « Les inondations de la rivière Richelieu ont retenu notre attention durant de très longues semaines au printemps 2011, a indiqué M. Bisaillon. Près de 200 producteurs ont été inondés et, parmi eux, une centaine n’ont pu semer. Nous avons mis la main à la pâte pour appuyer les producteurs touchés auprès des instances gouvernementales afin qu’ils puissent profiter d’une aide financière acceptable. » Finalement, les producteurs concernés ont pu se partager une aide financière gouvernementale totalisant 455 000 $. Le gouvernement provincial avait injecté 376 740 $ alors que gouvernement fédéral avait allongé la portion restante. Pour le président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie, Christian St-Jacques, il s’agit là d’une belle démonstration de solidarité. « Par leur effort collectif, les producteurs de la région de Saint-Jean-sur-Richelieu ont su faire valoir l’importance des pertes causées par une inondation sans précédent qui a eu une incidence capitale sur les récoltes. Le prix remporté en fait la démonstration évidente. Les producteurs agricoles sont particulièrement vulnérables aux événements climatiques extrêmes et nous devons continuer à bien les représenter et faire valoir leurs intérêts devant les différents paliers de gouvernement », de conclure M. St-Jacques.

image