18 octobre 2012
Un produit local dans la LNAH
Par: Maxime Desroches
Marc-Olivier D'Amour, de Saint-Hugues, s'apprête à disputer sa première saison dans la LNAH avec le Marquis de Jonquière.

Marc-Olivier D'Amour, de Saint-Hugues, s'apprête à disputer sa première saison dans la LNAH avec le Marquis de Jonquière.

Le hockeyeur Marc-Olivier D’Amour, originaire de Saint-Hugues, fera ses débuts dans la Ligue nord-américaine de hockey demain, et tentera de prouver aux dirigeants du Marquis de Jonquière qu’ils ont vu juste en faisant de lui leur choix de première ronde au repêchage, en juin dernier.

Publicité
Activer le son

Âgé de 21 ans, l’attaquant a complété son stage junior au printemps 2012, après avoir disputé trois saisons dans l’uniforme du Collège Français de Longueuil, de la Ligue de hockey junior AAA du Québec. Plutôt discret sur la feuille de pointage à sa campagne recrue, Marc-Olivier s’est imposé lors de sa saison de 20 ans comme un pilier offensif de son équipe (récolte de 80 points en 49 parties), en plus de se démarquer par sa robustesse.

Avec son gabarit de 5’10 » et 235 lbs, il a attiré l’attention de quelques formations de la LNAH intriguées par sa combativité et sa touche de marqueur. C’est finalement le Marquis de Jonquière qui en a fait son choix de premier tour, le 16 juin. L’organisation saguenéenne a ensuite mis son jeune espoir sous contrat le 29 août.« J’ai songé à tenter ma chance aux États-Unis en allant aux camps de sélection de la East Coast Hockey League », admet Marc-Olivier D’Amour. Cependant, le lock-out dans la LNH a eu pour effet que plusieurs joueurs du calibre de la Ligue américaine ont été rétrogradés. Les places disponibles pour de jeunes joueurs fraîchement arrivés des rangs juniors comme moi, il n’y en avait pas beaucoup. »

Jeter les gants de temps à autres

Les performances de l’attaquant saint-huguois en calendrier préparatoire ont convaincu les entraîneurs du Marquis de l’insérer dans l’alignement partant. Il s’attend à débuter la saison régulière au sein du troisième trio et à jouer le rôle d’un agitateur capable de récolter sa part de buts.

« En deux matchs préparatoires, j’ai déjà pris part à deux bagarres. Je sais que ça fait partie de mon mandat avec le Marquis. Dans les rangs juniors, c’était ma marque de commerce, surtout à mes débuts. »Avec 138 minutes de punition en 2011-2012 et un total de 287 durant ses trois ans au Collège Français, on peut avancer sans se tromper que Marc-Olivier D’Amour n’a jamais craint le jeu physique.« Dans la LNAH, ça peut brasser pas mal durant les matchs, convient-il. Cette facette de mon jeu va m’être utile. Je consacre plusieurs heures à mon entraînement hors glace, de sorte que je serai au sommet de mes capacités pour le début de la saison. Même si je suis une recrue, je ne m’en laisserai pas imposer! »

image