17 décembre 2015
Un p’tit lavage avec ça?
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Mon commentaire porte sur le nouveau complexe Pétro-Canada/Tim ­Hortons à venir dans le quartier Saint-Joseph.

La nouvelle structure est en place depuis peu et je suis impressionnée de voir à quel point c’est ­IMMENSE. Outre cette constatation, c’est le lave-auto qui a attiré le plus mon attention. Voilà où ça accroche.

Anciennement voisine d’un autre ­lave-auto situé tout près de là, je me suis battue pendant trois longues années sous l’ancienne administration de la Ville de Saint-Hyacinthe pour faire respecter mes droits en matière de nuisance causée par le bruit. Voilà qu’aujourd’hui, je constate que le bâtiment du futur lave-auto a été soigneusement érigé, non pas du côté gauche du terrain près de l’ancienne voie ferrée, mais bien juste à côté des résidences, à droite!

Ma première réaction fut de n’y rien comprendre et ma seconde de ­sourire à une certaine… incompétence. Pourquoi la Ville de Saint-Hyacinthe a-t-elle accepté ces plans et devis? Qu’a-t-elle envisagé pour minimiser au maximum l’impact du bruit produit par ces installations dans la vie des résidents voisins surtout au printemps et pendant l’été? Car du bruit il en aura, croyez-moi, je sais de quoi je parle. Les promoteurs, ingénieurs, urbanistes ou appelez-les comme vous voudrez, n’ont-ils pas pris en considération le « respect » des ­résidents? Ceux qui habitent le quartier depuis des décennies et qui paient leurs taxes… Ce n’est pas comme si l’espace était restreint! C’est grand comme un ­terrain de football. Je crois qu’ils auraient facilement pu le localiser ailleurs. Quelle belle connerie!

Évidemment, on invoquera des raisons techniques ou restrictives pour justifier l’emplacement, mais moi je dis que c’est avant tout un manque flagrant de gros bon sens. Comme la rentabilité de ce genre de projet est à l’avant-plan, le ­promoteur ne semble pas avoir considéré l’aspect du « bon voisinage » (et la Ville de Saint-Hyacinthe non plus ça a l’air) et ça va donner ce que ça va donner. Je suis de tout coeur avec le voisinage et lui souhaite la quiétude qui lui revient.

image