6 juin 2019
Le secret perdu des Jésuites, tome 2
Un regard inédit sur la rébellion des Patriotes
Par: Olivier Dénommée

Passionné d’histoire, Dr Éric Nicolas présente les deux points de vue de la rébellion des Patriotes de 1837-1838 à travers le deuxième tome de sa trilogie Le secret perdu des Jésuites. Photo Annie Beauregard | Le Courrier ©

Lorsqu’il a rencontré LE COURRIER en 2017, le Dr Éric Nicolas venait de lancer le premier tome d’une trilogie historique, Le secret perdu des Jésuites, et avait prévenu qu’il comptait prendre son temps avant de publier la suite. Il n’a pas menti puisqu’il a attendu plus de deux ans avant de dévoiler son deuxième tome, qui sera lancé à la librairie L’Intrigue ce samedi.

Après avoir exploré la guerre de 1812 à travers les yeux de l’architecte Louis Charland dans le premier tome, Le secret perdu des Jésuites, tome 2 : Charland et l’or de la rébellion se situe plus d’une vingtaine d’années plus tard, en pleine rébellion des Patriotes. « Après la guerre, Louis Charland est parti en Angleterre, puis décide de revenir au Bas-Canada pour retrouver la montre, lui conférant la jeunesse éternelle, qu’on lui a dérobée en 1832. Comble de malchance, il revient en plein pendant la rébellion », explique le Dr Nicolas, qui s’est beaucoup informé sur cette époque de notre histoire connue « en surface » par la plupart des Québécois. L’auteur prévient d’ailleurs que le livre ouvre sur la pendaison des douze Patriotes le 15 février 1839.

Parmi l’un d’eux, un certain François Nicolas, qui deviendra un personnage important dans cette histoire. « François Nicolas a été un chef patriote important, mais c’était aussi un personnage controversé qui a été un peu oublié par l’Histoire. »

L’autre grande section du livre, située en 2018, montre les répercussions de la publication des mémoires de Louis Charland par le narrateur. « Il cherche la suite de ses mémoires tout en combattant des problèmes personnels. Le livre a été mal reçu par plusieurs personnages publics qui l’ont poursuivi. C’est fait de façon comique, mais il y a des références à la lutte pour défendre la liberté d’expression », explique l’auteur.

Éric Nicolas reconnaît qu’à travers sa trilogie autoéditée, il espère redonner le goût de l’histoire du Québec, une histoire riche, mais trop peu connue à son goût.

Le Dr Nicolas précise aussi que, même si Le secret perdu des Jésuites se veut une trilogie, chaque livre peut être lu de façon indépendante sans nuire à la compréhension de l’histoire. L’auteur devrait adopter le même procédé dans le troisième tome, dont le processus d’écriture commencera cet hiver.

Lancement à L’Intrigue

Ce samedi 8 juin, entre 14 h et 16 h, Éric Nicolas invite la population à le rencontrer à la librairie L’Intrigue dans le cadre de son lancement. « Tout le monde peut venir, ceux qui ont apprécié le premier tome comme les amateurs d’histoire et de littérature. Rencontrer les gens est toujours un moment privilégié pour un auteur et c’est stimulant de recevoir les commentaires des gens. » L’invitation est lancée.

Le secret perdu des Jésuites, tome 2 : Charland et l’or de la rébellion est en librairie depuis le 15 mai.

image