3 octobre 2019
Un Relais 2 h couru pour la 50e édition
Par: Maxime Prévost Durand

L’équipe de Marc-André Raiche, Julien Pinsonneault et Samuel Beauvais a battu un record vieux de 28 ans lors de la 50e édition du Relais 2 h. Photo gracieuseté

L’engouement s’est également transposé dans les écoles de la région puisqu’un total de 124 équipes a participé à l’épreuve du relais 1 h scolaire. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La 50e édition du Relais 2 h, présentée dimanche, autour du parc Casimir-Dessaulles, à Saint-Hyacinthe, a été le théâtre d’un engouement sans précédent pour cette course alors que 191 équipes et plus de 700 coureurs ont pris le départ des différentes épreuves.

publicité

Deuxième plus vieille course toujours active au Québec, le Relais 2 h a vu son nombre de participants augmenter de façon plus que significative alors qu’une cinquantaine d’équipes de plus que l’an dernier se sont présentées sur la ligne de départ.

Quelques jours avant la tenue de l’activité, les organisateurs ont même annoncé sur les réseaux sociaux que la course affichait complet et qu’il ne serait donc pas possible de s’inscrire sur place le matin de la course, contrairement aux autres années.

« On ne pensait jamais qu’autant de coureurs répondraient à l’appel, s’est réjoui le président du Club athlétique de Saint-Hyacinthe, David-Olivier Huard, surpris par ce taux de participation inédit. On visait une cinquantaine d’équipes [adultes], mais on l’a dépassé et les gens continuaient encore de s’inscrire. »

Évoquant des raisons de sécurité et « parce qu’on veut que ce soit agréable pour tout le monde », l’organisation a décidé de ne plus accepter de nouvelles équipes lundi dernier. « On a eu cinq ou six demandes qu’on a dû refuser », a soutenu M. Huard.

Au total, on retrouvait donc 23 équipes inscrites pour le relais 2 h, tandis que le relais 1 h, comprenant le volet entreprises, a regroupé 44 équipes. Pas moins de 124 équipes scolaires ont aussi participé à l’activité. En comparaison, seulement 35 équipes d’adultes (épreuves de 1 h et 2 h combinées) et 105 équipes scolaires avaient pris le départ en 2018. Et lorsqu’on recule juste un peu plus loin, en 2016, à peine une vingtaine d’équipes d’adultes étaient du rendez-vous.

« On est super contents parce qu’on a réussi à ramener l’intérêt des gens dans les deux dernières années, notamment en ajoutant plus d’animation durant la course », s’exclame M. Huard.

Un record de parcours

Cette 50e édition restera assurément inscrite dans l’histoire du Relais 2 h puisqu’un record de parcours a été réalisé par le Maskoutain Julien Pinsonneault et son équipe, complétée par Samuel Beauvais et Marc-André Raiche.

Le trio, qui défendait les couleurs du Courrier de Saint-Hyacinthe, a parcouru 116 tours du parc Casimir-Dessaulles en 1:59:17, surpassant de deux tours la précédente marque de 114 tours établie en 1991. Comme le circuit est de 360 m, le cumulatif (41,76 km) équivaut environ à la distance d’un marathon (42,2 km).

Pour Julien, ce record a pris une signification toute particulière puisque la course s’est déroulée au lendemain du décès de son grand-père. « La pédale était au fond, je suis certain qu’il nous a fourni un peu de nitro », a-t-il lancé après la course.

Au relais 1 h, l’équipe jeunesse du Club athlétique de Saint-Hyacinthe a été celle qui a complété le plus grand nombre de tours (52), tout juste devant l’équipe de l’entreprise Station Agro-Biotech (48), menée par le président d’honneur de l’activité, Jonathan Robin.

Par ailleurs, les deux cofondateurs du Relais 2 h étaient présents pour cette 50e édition. Normand Ménard, qui avait déjà participé à 40 des 49 premières éditions, s’est fait un devoir de courir avec les quelque 700 autres participants, tandis que René St-Germain a donné le départ des courses.

image