12 novembre 2020
Un retour à l’Assemblée nationale hors de l’ordinaire pour Chantal Soucy
Par: Le Courrier

Après un été chargé dans la circonscription, la députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, était heureuse de retourner à l’Assemblée nationale cet automne. Photo gracieuseté

La vice-présidente Chantal Soucy était fébrile d’être de retour à l’Assemblée nationale du Québec à la mi-septembre alors que reprenaient les travaux parlementaires, et ce, après une période estivale très chargée en circonscription.

Publicité
Activer le son

Afin de respecter les directives de la Direction de santé publique dans un contexte de pandémie, les parlementaires assisteront aux travaux en nombre réduit. Ce sont 37 élus à la fois qui peuvent siéger en même temps dans le Salon bleu. Les députés ne sont pas à leur pupitre habituel pour assurer une distance de deux mètres entre eux, il n’y a pas de pages pour distribuer les documents – tout est électronique – et les parlementaires ont leur propre gourde d’eau.

En tant que vice-présidente de l’Assemblée nationale, Chantal Soucy continuera de veiller au bon fonctionnement de l’institution parlementaire. Rappelons que son rôle est de faire respecter le règlement de l’Assemblée nationale afin que les travaux parlementaires se déroulent bien, et ce, en collaboration avec ses trois collègues de la présidence. Dans une perspective de santé publique et puisque tous les collègues de la présidence utilisent le même siège – c’est-à-dire le trône à l’avant du Salon bleu -, une équipe prend soin de bien le désinfecter entre les séances afin d’assurer une transition sécuritaire.

« C’est un privilège pour moi d’exercer le rôle de vice-présidente de l’Assemblée nationale. Il est certain que le retour au parlement est différent cet automne, pandémie oblige, mais les parlementaires semblent tous heureux de se retrouver. La crise sanitaire reste au cœur des discussions et je constate que tous les élus sont en mode solution », mentionne la vice-présidente Soucy.

« La reprise des travaux parlementaires à l’Assemblée nationale coïncidait cette année avec la Journée internationale de la démocratie, célébrée par l’Organisation des Nations Unies tous les 15 septembre depuis 1997. Comme quoi la démocratie doit suivre son cours malgré la pandémie de la COVID-19 », ajoute la députée Soucy.

image