8 juin 2017
Après-bal
Un retour sécuritaire pour les finissants
Par: Marie-Pier Leboeuf
Les jeunes finissants pourront retourner à la maison sans danger au retour de leur après-bal, grâce au service de raccompagnement d’Yves Frenette et de son équipe de bénévoles. Photo iStock

Les jeunes finissants pourront retourner à la maison sans danger au retour de leur après-bal, grâce au service de raccompagnement d’Yves Frenette et de son équipe de bénévoles. Photo iStock

Les finissants du secondaire pourront, encore cette année, célébrer la fin des classes en toute sécurité avec le service de raccompagnement pour les soirées d’après-bals offert par Yves Frenette, professeur de l’école de conduite Formation 2000, et son équipe de bénévoles.

Publicité
Activer le son

« On va passer deux nuits sans dormir, mais c’est pour une bonne cause », confie d’emblée M. Frenette. Les 22 et 23 juin, tous les jeunes de la région de Saint-Hyacinthe qui ont une voiture et qui veulent revenir de leur après-bal sans danger pourront le faire en appelant aux bureaux de Formation 2000. Sous le principe du « Nez Rouge des ados », les étudiants fatigués ou en état d’ébriété bénéficieront d’un raccompagnement. 

Le retour aux sources 

Après deux ans où la formule avait changé, l’après-bal du 22 juin sera de retour au terrain du Camping Saint-Pie. Près de 500 jeunes des écoles avoisinantes y sont attendus, selon Yves Frenette, qui se tient informé des préparatifs. 

Dans les faits, les festivités avaient traditionnellement toujours été à cet endroit depuis de nombreuses années, avant que l’adoption d’un règlement municipal pousse le propriétaire à refuser l’accès pour ce type de soirée. Cette année, il accepte à nouveau de faire la location du terrain, mais il revient aux responsables de l’organisation de se procurer les permis nécessaires. 

Un service local

Le 23 juin, les festivités se poursuivent à Saint-Valérien-de-Milton. Cette fois, ce sont des jeunes à la grandeur du Québec qui sont invités. « Ça sera un méga party, c’est sûr qu’on va être là », assure M. Frenette avec un brin d’inquiétude. « Ce sera plus compliqué parce qu’on m’a dit qu’il y en aura de Laval, de Longueuil, de Québec et de la Beauce, sauf qu’on doit rester local sinon on n’y arrivera pas. »

Au départ, l’initiative de M. Frenette visait à diminuer le nombre d’accidents de la route aux retours des après-bals. Aujourd’hui, il n’a pas la prétention de dire que c’est grâce à son équipe, mais il est heureux de constater qu’aucun accident n’a été signalé dans la région depuis ses débuts il y a 10 ans. 

« Les jeunes sont beaucoup plus sensibilisés et responsabilisés », remarque le professeur de conduite.

Au total, ce sont une quarantaine de raccompagnements qui sont faits en moyenne chaque année. « Le lendemain, il y a des parents qui nous appellent pour nous remercier, qui sont contents de voir l’auto bien stationnée dans la cour et leur enfant dormir » raconte M. Frenette. 

Yves Frenette est toujours à la recherche de bénévoles et de commanditaires qui souhaiteraient s’impliquer, sans qui le service ne pourrait exister. Toute personne qui veut prêter main-forte doit le contacter au 450 223-1313. Tous les finissants pourront faire appel à un raccompagnateur au même numéro.

image