2 avril 2015
Un sensationnalisme inutile qui n’aide pas la cause de l’information
Par: Le Courrier
publicité

En réponse à l’article publié dans la dernière édition du Courrier de Saint-Hyacinthe concernant la démolition de l’immeuble de la E.T. Corset, David Bousquet, conseiller du district Sacré-Coeur, a souhaité rectifier certains propos rapportés par le journal et dénoncer le sensationnalisme inutilement conféré à cette histoire.

« La valeur patrimoniale de l’immeuble de la E.T. Corset est incontestable. Il s’agit du bâtiment industriel le plus ancien du territoire de la municipalité et l’un des plus significatifs de l’histoire de l’industrialisation au Québec. La démolition de cet immeuble représente clairement un enjeu et toute décision, dans ce dossier, doit être réfléchie. J’ai critiqué le processus qui a mené à l’émission du permis de démolition mais, jamais, je n’ai blâmé personnellement mes collègues qui ont pris cette décision, de bonne foi, en fonction des informations disponibles. Jamais, je n’ai pensé que l’analyse fut bâclée, tel que le rapporte le journal. Elle était toutefois, selon moi, clairement incomplète. »

David Bousquet a également déploré la tendance malheureuse du Courrier de Saint-Hyacinthe vers le sensationnalisme en présupposant des situations conflictuelles

imaginaires entre certains élus du conseil municipal.

« Alors que mon but est de bien informer la population, on utilise mes propos et un enjeu important à des fins de commérages. De fait, à plusieurs reprises, notre journal local a tenté de générer une rivalité entre certains membres du conseil municipal et, plus particulièrement, entre moi et mon collègue du district La Providence. J’ai beaucoup de respect pour tous mes collègues et je ne porte aucune rancoeur vis-à-vis l’un ou l’autre. Je fais mon travail. M. Barré fait son travail. Et nous travaillons tous ensemble pour que Saint-Hyacinthe se démarque et offre les meilleurs services possibles, aux meilleurs coûts possibles. »

Quant aux propos rapportés au sujet du rapport produit par la firme ABCP, David

Bousquet a indiqué que sa déception se limitait uniquement à l’absence de recommandations claires au sujet de l’immeuble de la E.T. Corset.

« Le rapport prévoit l’aménagement du site en considérant à la fois la préservation et la démolition de l’immeuble de la E.T. Corset. Je m’attendais à des orientations plus claires au sujet des bâtiments encore existants. Néanmoins, j’approuve complètement toutes les recommandations formulées au sujet du site de l’ancienne Goodyear. Le concept développé est très intéressant. Dans le cas contraire, je serais totalement incohérent vis-à-vis la proposition de modification réglementaire que j’ai présentée au conseil municipal. »

image