26 mars 2020
entre les lignes
Un service essentiel
Par: Le Courrier

Ce n’est pas moi qui l’ai dit deux fois plutôt qu’une, mais bien le premier ministre François Legault au cours des derniers jours. En ces temps de crise au Québec, les médias doivent être plus que jamais considérés comme un service essentiel.

Publicité
Activer le son

Je n’en pense pas moins, cela étant dit, même si le fait d’être inclus dans la liste des services essentiels ne nous ouvre pas pour autant les portes des services de garde.

Le premier ministre a surtout promis d’aider les médias à traverser cette crise sans précédent, nous qui vivions déjà des difficultés certaines avant le coronavirus.

Sauf que les urgences gouvernementales sont nombreuses, pour ne pas dire criantes. On comprend donc qu’il faudra certainement se débrouiller avec les moyens du bord pendant un certain temps. Mais nous y croyons et nous tiendrons le plus longtemps possible. On aimerait juste sentir que nos administrations municipales croient aussi comme le premier ministre à l’importance des médias dans leur milieu respectif et qu’elles sont prêtes à nous supporter dans notre mission. Rejoindre, informer et rassurer la population en ces temps critiques est capital, et ce journal y contribue.

Mais produire de l’information originale et pertinente avec des interlocuteurs d’ici, et ce, avec l’aide de journalistes rigoureux, exige des ressources considérables. Sachez que faire de la bonne information n’est pas gratuit, même si certaines entreprises ou médias peuvent parfois vous en donner l’impression.

Surtout sur le Net et les réseaux sociaux où l’essentiel de leur travail consiste essentiellement à repiquer, à vampiriser et à s’approprier des nouvelless produites par d’autres médias pour se donner un semblant d’allure d’entreprise de presse. Sans salle de rédaction et sans journalistes, ces prétendus médias n’ont souvent aucune éthique et mélangent allégrement promotion, rumeurs, information et divertissement. Ils ne sont que de simples courroies de transmission sans filtre et sans valeur ajoutée qui ne servent qu’à engranger des clics, des commentaires et des partages en capitalisant sur le travail des autres. Pas certain que ce soit là un service si essentiel, crise ou pas.

image