11 juillet 2019
Un stationnement « en transition »
Par: Rémi Léonard

Le nouveau stationnement aménagé par la Ville de Saint-Hyacinthe sur le site des anciens immeubles du Groupe Léveillé, au centre-ville, compte près de 80 places. Photo François Larivière | Le Courrier ©

C’est le curieux qualificatif qu’a utilisé le directeur général de la municipalité, Louis Bilodeau, pour décrire le nouveau stationnement aménagé par la Ville de Saint-Hyacinthe au centre-ville, alors que son caractère écologique était remis en question par des citoyens lors de l’une des dernières séances du conseil.

publicité

Il faut rappeler que la Ville promettait pour cet endroit un stationnement aménagé « selon les meilleures pratiques environnementales ». La citoyenne Suzanne Viens s’est donc étonnée de voir l’espace se couvrir d’asphalte à la fin des travaux, craignant l’apparition d’un nouvel îlot de chaleur dans le quartier.

Le DG a dû reconnaître que ce serait effectivement le cas, mais seulement pour les premières années, d’où l’idée de « transition ». Une fois que les arbres auront pris un peu de gabarit, le couvert végétal s’étendra sur pratiquement toute la surface asphaltée, a expliqué le DG, transformant ainsi l’îlot de chaleur en un îlot de fraîcheur.

C’est précisément pourquoi la municipalité a utilisé un matériel de remblai spécialement conçu pour laisser les racines s’étendre sous le pavé et ainsi donner aux arbres qui viennent d’être plantés la chance de croître. Les aménagements plus conventionnels, comme les fosses installées à même les trottoirs du centre-ville, par exemple, permettent à un arbre de vivre quelques années seulement, a illustré le conseiller Jeannot Caron.

Le coût de ce stationnement devrait tourner autour de 300 000 $, sans compter les 1,84 M$ versés pour l’acquisition des immeubles et les 525 000 $ dépensés pour la démolition, ce qui porte le total des investissements municipaux dans ce quadrilatère à 2,67 M$.

image