25 août 2011
Sentiers des couleurs de Saint-Pie
Un symposium réussi malgré la pluie
Par: Le Courrier

Soixante artistes ont exposé leurs oeuvres d’art la fin de semaine dernière lors du Sentier des couleurs à Saint-Pie. La seizième édition du symposium a attiré son lot de curieux, d’amateurs et d’acheteurs.

« Nous sommes très satisfaits de l’achalandage », a affirmé la directrice des loisirs de la Ville de Saint-Pie, Josée Lajoie. Rassemblés sur les terrains de l’église, les exposants ont disposé d’une tente chacun pour afficher leur travail. En tout, 50 oeuvres ont été vendues lors des 20 et 21 août.

« Définitivement, samedi a été une très belle journée. Dimanche, on n’a pas eu la température de notre côté, mais en après-midi la pluie a cessé un peu et quelques visiteurs sont venus », explique Mme Lajoie. L’artiste-peintre de Beloeil, Danie Gagnon, a remporté le prix du coup de coeur du public et Nancy Asselin, peintre de Sherbrooke, prendra la relève de Marlène Vachon en tant que présidente d’honneur pour l’édition 2012.« Les artistes ont été enchantés par l’accueil et la publicité. Ils disent du bien du symposium de Saint-Pie et le considèrent dans le top 10 du Québec. En conclusion, c’est une très belle année », a dit la directrice des loisirs de la municipalité de Saint-Pie.

Un symposium apprécié par les artistes

Les exposants s’entendent tous pour dire que le symposium de Saint-Pie est un bon endroit pour échanger avec les visiteurs. « On rencontre des gens, je reconnais des visages, certaines personnes découvrent que je fais de la peinture », confiait Nicole Beauregard, artiste de Saint-Pie. La Saint-Pienne en était à sa quatorzième participation au Sentier des couleurs et elle compte revenir encore longtemps. « Des années on vend plus de toiles, d’autres moins, mais on reçoit toujours de bons commentaires. »

« Le symposium est à l’écoute de la volonté des artistes. Il y a beaucoup d’efforts mis dans la publicité, ça paraît et ça attire les gens », estime le président d’honneur de l’édition 2008, Michel Martel.Jean Grenier, artiste-peintre de Saint-Romuald, croit qu’avec les années, la palette d’artistes ainsi que l’organisation se sont grandement améliorées.

image