12 avril 2012
Contact Richelieu-Yamaska
Un symposium sous le thème de l’équilibre
Par: Le Courrier
Louis Lemay, directeur général de Contact Richelieu-Yamaska; Sylvie Fréchette, médaillée olympique et conférencière et Claude Bernier, maire de Saint-Hyacinthe.

Louis Lemay, directeur général de Contact Richelieu-Yamaska; Sylvie Fréchette, médaillée olympique et conférencière et Claude Bernier, maire de Saint-Hyacinthe.

Le 16 e symposium de Contact Richelieu-Yamaska aura lieu le mercredi 9 mai à l’Hôtel des Seigneurs de Saint-Hyacinthe. De 9 h à 16 h 30, six conférenciers, dont la médaillée olympique Sylvie Fréchette, et une troupe d’improvisation se succèderont pour donner une conférence ou pour animer un atelier sous le thème Viser l’équilibre : performance versus tolérance.

C’est ce qu’a annoncé Louis Lemay, directeur général du centre d’intervention de crise et d’hébergement, Contact Richelieu-Yamaska, lors du lancement de la programmation. Sylvie Fréchette, conférencière principale du Symposium cette année, était également présente pour donner un avant-goût de la conférence qu’elle présentera et qui est tirée de son plus récent livre, À chacun son podium.

« Je ne parle pas d’un podium olympique, mais d’un podium personnel. Le titre m’est venu quand j’ai ressenti un immense vide à mon retour des Jeux olympiques de Vancouver en mars 2010. C’est à ce moment que j’ai réalisé qu’avant je fonctionnais à coups de podium. Je me suis donc dit que j’allais en faire un podium, un podium personnel. Lors de ma conférence, je vais inviter les gens à avoir le courage de plonger au coeur de qui ils sont vraiment. Les inciter à savoir ce qu’ils aiment, ce qu’ils n’aiment pas et surtout, ce qui les fait sentir vivant », relate Sylvie Fréchette. À la liste des conférenciers s’ajoute également Marie-Claude Barrette, conjointe de Mario Dumont et coanimatrice à l’émission Deux filles le matin. Elle parlera de leadership, de l’affirmation de soi et de l’importance de l’équipe.Quatre ateliers-conférences sont aussi du programme. Les conférenciers sont Yves Bélanger avec Grandir ou souffrir à force d’aimer, Guy Bourgeois avec Ça pourrait être pire, Paul-Hubert Legault avec Mieux interagir avec votre monde et Camillo Zacchia avec Comprendre les troubles anxieux.S’ajoutera également à la programmation un volet culturel avec le mouvement Les Improductifs. À mi-chemin entre le théâtre sportif et l’impro-performance, la troupe est formée d’artistes, dont certains proviennent de la Ligue Nationale d’Improvisation (LNI) et de l’émission Dieu Merci.

La visibilité avant le budget

Accroître la visibilité de Contact Richelieu-Yamaska reste l’objectif premier du Symposium.

« Cette activité est importante pour Contact Richelieu-Yamaska parce qu’elle nous assure une visibilité. Et c’est important pour notre organisme parce que nous sommes un centre d’intervention de crise et d’hébergement. Nous avons donc besoin que les gens nous connaissent pour que nous puissions aider les personnes dans le besoin », explique M. Lemay.Mais avec un budget annuel de 700 000 $, la collecte de fonds reste un mobile non négligeable à l’organisation du Symposium. Après avoir budgeté près de 5 000 $ pour cette journée, Contact Richeliue-Yamaska s’attend à accueillir près de 1 000 personnes, un taux d’assistance comparable à l’année dernière. Et avec la programmation qui a été dévoilée, M. Lemay avoue être plutôt confiant. D’ici le 28 avril, le coût d’entrée est de 60 $. Après cette date, le coût du billet s’élèvera à 75 $. Pour participer, il faut s’inscrire en se procurant un dépliant à l’adresse Internet www.contactry.qc.ca ou en contactant Contact Richelieu-Yamaska au 450 771-7152. La programmation est également disponible sur le site Internet de l’organisme.

image