25 avril 2013
Canada Élite
Un test pour Mélanie Pietroniro-Savoie
Par: Maxime Prévost Durand
Maxime Proulx, Mélanie Pietroniro-Savoie et Jean-Philippe Camirand ont participé à la compétition Canada Élite au début avril.

Maxime Proulx, Mélanie Pietroniro-Savoie et Jean-Philippe Camirand ont participé à la compétition Canada Élite au début avril.

Mélanie Pietroniro-Savoie a effectué un retour en compétition nationale dans le cadre de Canada Élite. Même si elle n’a pas remporté de médaille, elle peut tout de même se compter satisfaite de sa performance en trampoline individuel et synchronisé.

« Je suis plutôt ravie du déroulement de la compétition. J’étais très excitée à l’idée de voir où je me situe par rapport aux autres athlètes d’ailleurs au pays. C’était ma première compétition nationale pour moi depuis une blessure subie au talon », raconte la Maskoutaine qui n’avait participé qu’à la 3 e Coupe Québec depuis le début de l’année 2013.

Elle a accédé aux finales de trampoline, tant en individuel qu’en synchronisé. Classée 8 e après les préliminaires en individuel, Mélanie a pris le 6 e rang grâce à une note de 46,985 en finale. « Je n’avais pas fait de grosses routines depuis un petit bout de temps avec la blessure qui m’a ralentie. J’ai réalisé une routine plus difficile que l’an dernier, mais j’aurais souhaité viser une difficulté plus élevée encore. »Avec sa partenaire de synchronisé, Karine Dufour, du club Acrosport Barani, elle était en bonne position pour monter sur le podium, la paire étant première après la ronde préliminaire. « Nous étions parfaitement synchronisées, même si nous avions surtout pratiqué chacune de notre côté. Nous sautons pratiquement à la même hauteur alors il est facile d’être synchronisées », explique-t-elle.Une vilaine chute lors d’un mouvement de la part de Mélanie a toutefois réduit les espoirs du duo de remporter une médaille. Elles ont dû se contenter du 5 e rang sur les six paires en finale.

Des nouveaux visages

Deux autres athlètes maskoutains ont fait leurs premiers pas à Canada Élite, Maxime Proulx et Jean-Philippe Camirand. Pour Jean-Philippe, c’était également sa toute première apparition à une compétition de calibre national.

Les deux sont parvenus à se rendre jusqu’en finale de leur discipline, Maxime en DMT (double-mini trampoline) et Jean-Philippe en tumbling.Treizième après ses deux essais en ronde préliminaire, Maxime Proulx a su élever son niveau pour la finale et améliorer sa position afin de terminer au 7 e rang.« Je n’avais pas vraiment d’attentes puisque c’était la première fois que j’y participais, ma deuxième compétition de calibre national seulement. Je souhaitais surtout voir si j’étais en mesure de rivaliser avec les meilleurs au pays », affirme le jeune athlète.Pour sa part, Jean-Philippe a terminé au 10 e rang lors de la finale de tumbling. « J’étais plus nerveux en préliminaire, affirme-t-il, surtout qu’il y avait un mouvement de ma routine que je n’avais pratiqué qu’une fois en échauffement. C’était intimidant de compétitionner contre les meilleurs du pays. C’était une bonne préparation pour le championnat canadien. »Cette compétition est particulière aux autres puisqu’on fait abstraction des catégories dans lesquelles les athlètes évoluent habituellement. Chacun est en lutte contre la totalité des concurrents, de leur niveau ou non.Amélie Pietroniro-Savoie et Stéphanie Pelletier ont également participé à Canada Élite, aux compétitions de trampoline individuel et synchronisé. En tumbling, Kevin Desjardins-Rodier, Marjorie Monette et Raphaëlle Vilotte étaient de la compétition. Cette dernière s’est qualifiée pour les finales, où elle a pris le 8 e rang.

image