9 juillet 2015
Un Tim Hortons verra le jour dans le quartier Saint-Joseph
Par: Jennifer Blanchette | Initiative de journalisme local | Le Courrier
Le terrain vacant à l’intersection des rues Biron et Saint-Louis, à Saint-Joseph, sera occupé par un Tim Hortons et un Pétro-Canada au printemps 2016. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le terrain vacant à l’intersection des rues Biron et Saint-Louis, à Saint-Joseph, sera occupé par un Tim Hortons et un Pétro-Canada au printemps 2016. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Un restaurant Tim Hortons ainsi qu’une station-service Pétro-Canada ouvriront leurs portes sur la rue Saint-Louis, dans le quartier Saint-Joseph au printemps 2016.

Publicité
Activer le son

La Fiducie de Placement Immobilier Fronsac, présidée par le Maskoutain et ancien juge à la Cour du Québec, Michel Lassonde, a fait l’acquisition du terrain vacant situé au coin des rues Biron et Saint-Louis, dans le secteur Saint-Joseph, le 2 juillet. C’est sur cet espace de 67 000 pi.ca. que s’établiront la chaîne de restauration rapide ainsi que la pétrolière.

« Il n’y a pas de Tim Hortons au sud de la rivière et au niveau des stations-service, les études ont démontré que même s’il y a un Couche-Tard et un Pétro-T dans le secteur, les gens vont faire le plein ailleurs. Les consommateurs trouvent que les stations-service sont désuètes », explique M. Lassonde.

L’ouverture de ce petit complexe commercial est prévue pour avril 2016 et nécessite un investissement total de 3 M$.

La construction des bâtiments qui abriteront le Tim Hortons et Pétro-Canada devrait débuter en septembre. Dans le cas de la chaîne de restauration, il s’agira du 8e établissement détenu par Nathalie Beauregard à Saint-Hyacinthe, Saint-Liboire et Sainte-Hélène.

Les deux occupants seront locataires en vertu de baux « triple net », c’est-à-dire qu’ils seront responsables de la gestion des immeubles, un modèle d’affaires que Fronsac applique pour les 18 sites commerciaux qu’elle détient.

« On ne fait que vérifier le 1er du mois si le paiement de loyer est bien viré », indique le juge à la retraite.

Pour l’achat du terrain, qui appartenait depuis une vingtaine d’années à une société en commandite de Drummondville, Fronsac a déboursé la somme de 717 000 $ dont 191 00 $ ont été payés comptant et la balance sera versée au 31 décembre 2015.

C’est la première fois que la fiducie, détenue par près de 400 actionnaires, investit à Saint-Hyacinthe. Michel Lassonde avoue d’ailleurs ressentir un « frisson économique » pour sa ville natale.

La Fiducie de Placement Immobilier Fronsac se spécialise dans la location d’immeubles situés en bordure d’autoroutes ou de grandes routes pour des commerces de restauration rapide, des dépanneurs et des stations-service.

image