7 mars 2019
Forum
Un titre de mauvais goût
Par: Le Courrier

On peut dire, monsieur Bourassa, que votre titre à la une du Courrier de Saint-Hyacinthe du jeudi 28 février 2019 était de très mauvais goût et enduit de mépris.

publicité

Pour un incendie majeur qui brûle trois commerces et jette une quarantaine de locataires à la rue, c’est loin d’être un show de boucane. En tant que rédacteur en chef, vous avez fait preuve d’un grand manque de respect, de tact, de compassion et d’empathie envers tous ces gens qui ont perdu leur travail ou leur lieu d’habitation. Je ne pense pas que, si vous aviez tout perdu dans un incendie, vous auriez aimé voir un titre de la sorte pour votre maison incendiée.

Le Courrier de Saint-Hyacinthe représente le journal local de la ville et de ses citoyens. J’ose espérer que lors de la prochaine parution, il y aura à la une des excuses de votre part, en aussi grosses lettres que le titre de la semaine dernière!

Il y a toujours à la page 10 de votre éditorial les fleurs de la semaine. Eh bien! j’ose espérer que vous serez assez humble pour vous décerner la mention de pissenlit.

Louise Beauregard St-Pierre, Saint-Hyacinthe

image