18 juin 2015
Championnat du monde junior d’haltérophilie
Un top 10 pour Tali Darsigny
Par: Maxime Prévost Durand
Cynthia, Gabriel, Tali et Caroline ont représenté la Machine Rouge en Pologne au Championnat du monde junior d’haltérophilie du 6 au 14 juin. Photothèque | Le Courrier ©

Cynthia, Gabriel, Tali et Caroline ont représenté la Machine Rouge en Pologne au Championnat du monde junior d’haltérophilie du 6 au 14 juin. Photothèque | Le Courrier ©

À sa première participation au Championnat du monde junior d’haltérophilie, Tali Darsigny, du club La Machine Rouge, a percé le top 10 chez les 58 kg grâce à un cumulatif de 180 kg.

publicité

Elle a terminé la compétition au 10e rang parmi 18 compétitrices, lui permettant d’obtenir le deuxième meilleur classement canadien du côté féminin. La Montréalaise Kristel Ngarlem a terminé au troisième rang chez les 69 kg.

« C’est très satisfaisant comme résultat dans une compétition de cette envergure, a commenté Tali, rencontrée par LE COURRIER quelques jours après son retour de Pologne, où se tenait le championnat mondial. Je visais un top 10 et je l’ai atteint! »

L’athlète de Saint-Simon a complété avec succès cinq de ses six essais, ne ratant que la barre de 100 kg à l’épaulé-jeté. Au final, elle a réussi 84 kg à l’arraché et 96 kg à l’épaulé-jeté.

Trois autres membres de la Machine Rouge participaient aussi pour la première fois à ce grand rendez-vous. Gabriel Dagenais (94 kg) et Cynthia Barrette (53 kg) ont tous deux terminé la compétition au 13e rang de leur catégorie, puis Caroline Lamarche-McClure a pris la 14e place des 58 kg.

Gabriel a connu des difficultés à l’épaulé-jeté, réussissant de justesse son essai à 166 kg pour éviter de faire zéro. « Je me suis tenu la tête haute et j’ai sauvé ma dernière barre », a-t-il raconté. Il a terminé avec un total de 301 kg, soit 135 kg à l’arraché et 166 kg à l’épaulé-jeté.

Pour sa part, Cynthia s’est réjouie de sa performance. Elle a complété avec succès ses essais de 68 kg à l’arraché et 83 kg à l’épaulé-jeté, pour un total de 151 kg. « Ça faisait près d’un mois que je n’avais pas levé ces barres », a-t-elle confessé.

Caroline s’est quant à elle approchée à seulement 1 kg de sa meilleure performance à vie en compétition grâce à un total de 168 kg, soulevant une charge 75 kg à l’arraché et 93 kg à l’épaulé-jeté. Elle en était à sa dernière année d’éligibilité pour participer au Championnat du monde junior d’haltérophilie.

L’expérience d’une vie

Il y avait « au moins plus de vingt ans » que la Machine Rouge n’avait pas envoyé une aussi importante délégation au Championnat du monde junior, a souligné l’entraîneur Yvan Darsigny, qui a accompagné les athlètes en Pologne.

Pour Tali, Cynthia, Caroline et Gabriel, il s’agissait de l’expérience d’une vie, un rêve qu’ils arrivaient enfin à toucher.

« C’est la plus belle expérience que j’ai vécue jusqu’à maintenant », a lancé tout de go Gabriel, lorsque rencontré par LE COURRIER à son retour au pays. Les trois athlètes rencontrés – Caroline n’était pas de retour au Canada au moment de la rencontre – avaient les yeux encore brillants en partageant leur expérience.

« Le plateau était immense, se souvient Cynthia. C’était juste dommage parce qu’il n’y avait pas beaucoup de gens dans les estrades. »

« De regarder des équipes comme les Russes, les Chinois et les Kazakhs à l’entraînement, ça donnait un boost de motivation », ajoute Gabriel.

Le Championnat du monde junior d’haltérophilie a mis un terme à la saison de compétition pour les représentants de la Machine Rouge.

image