13 octobre 2016
Un top 50 pour Jonathan Robin au Championnat du monde 
Par: Maxime Prévost Durand
Les Maskoutains Olivier Robert, Dominic Rodier, Jonathan Robin et Sylvain Denis ont complété l’épreuve sprint au Championnat du monde de triathlon à Cozumel, au Mexique Photo Courtoisie

Les Maskoutains Olivier Robert, Dominic Rodier, Jonathan Robin et Sylvain Denis ont complété l’épreuve sprint au Championnat du monde de triathlon à Cozumel, au Mexique Photo Courtoisie

À sa deuxième participation au Championnat du monde de triathlon, le Maskoutain Jonathan Robin a démontré la grande progression qu’il a connue au cours de la dernière année. Il s’est classé parmi les 50 meilleurs athlètes chez les hommes de 40 à 44 ans au triathlon sprint lors de la compétition qui se tenait à Cozumel, au Mexique, le 15 septembre.

publicité

Il a parcouru la distance en 1:09:11, bon pour le 46e rang parmi plus de 86 participants dans ce groupe d’âge. Il améliorait du même coup par plus de six minutes le chrono qu’il avait enregistré l’an dernier à Chicago. Un Mexicain a remporté l’épreuve sous la barre d’une heure, en 59:51.

Trois autres Maskoutains, tous membres du club de triathlon VO2MAX à Saint-Hyacinthe, s’étaient aussi qualifiés pour le Championnat du monde de triathlon à l’épreuve sprint, qui consiste à parcourir 750 m à la nage, 20 km à vélo et 5 km en course à pied.

Olivier Robert et Dominic Rodier, qui vivaient tous deux leur baptême de la compétition internationale, ont obtenu un résultat similaire en terme de temps. Le premier a franchi le fil d’arrivée après 1:11:13, tandis que le second a terminé le parcours en 1:11:19. Olivier s’est classé au 68e rang chez les 35-39 ans, un peu moins de 11 minutes derrière le gagnant de la catégorie où près d’une centaine de participants ont pris le départ. De son côté, Dominic s’est positionné 59e sur 68 triathloniens chez les 30-34 ans.

Le dernier participant maskoutain, Sylvain Denis, a réussi à compléter la distance en 1:13:26, bon pour le 73e rang des 35-39 ans. Il avait été ennuyé au cours des derniers mois par des problèmes au dos et au tendon d’Achille. L’an dernier, il s’était aussi qualifié à Chicago, mais avait dû se désister du triathlon sprint puisque son vélo avait été perdu en cours de vol, puis retrouvé trop tard pour prendre le départ. Il avait tout de même participé au triathlon olympique.

Jonathan Robin, Olivier Robert et Dominic Rodier se sont tous déjà qualifiés plus tôt cet été pour le Championnat du monde de triathlon de 2017, qui se tiendra à Rotterdam, aux Pays-Bas. 

image