12 mars 2020
Ils montrent la sortie au Blizzard
Un tour de force des Gaulois au premier tour
Par: Maxime Prévost Durand

Loin d’être favoris face au Blizzard, les Gaulois ont causé la plus grande surprise jusqu’ici en série en éliminant la formation de Québec en cinq rencontres au premier tour. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La plus grande surprise des séries jusqu’ici dans la ligue de hockey midget AAA appartient aux Gaulois de Saint-Hyacinthe. Grâce à un véritable tour de force, la troupe de Marc-André Ronda a montré la sortie au Blizzard du Séminaire Saint-François, la 4e meilleure équipe du circuit, avec une victoire de 5 à 1, dimanche, à Québec, dans le match ultime de leur série 3 de 5.

Publicité
Activer le son

Après s’être échangé des victoires au domicile du Blizzard, les deux équipes ont remis ça au Stade L.-P.-Gaucher jeudi et vendredi derniers. Les Gaulois ont remporté le match #3 au compte de 7 à 2 avant de se voir remettre la monnaie de leur pièce le lendemain dans un revers de 7 à 1. La formation maskoutaine a réussi à rebondir deux jours après cette défaite pour passer au tour suivant.

En deuxième ronde, les Gaulois croisent le fer avec les Chevaliers de Lévis, qui ont terminé au 2e rang du classement général avec leurs 30 victoires en 42 matchs cette saison. Les Chevaliers ont balayé le Phénix du Collège Esther-Blondin au tour précédent.

Cette série quart de finale s’est déjà mise en branle mardi à Lévis et le premier duel s’est terminé par la marque de 5 à 2 à l’avantage des Chevaliers, malgré un duel serré. Le second match avait lieu hier soir, mercredi, mais le résultat n’était pas connu au moment de mettre sous presse.

Neutraliser la machine offensive

La clé pour les Gaulois dans cette première série a été de réussir à neutraliser l’offensive du Blizzard, la plus dominante dans le circuit cette saison, a soutenu l’entraîneur-chef Marc-André Ronda au lendemain du succès de son équipe.

L’opportunisme de ses joueurs et le brio défensif de la formation maskoutaine ont finalement porté leurs fruits. « Nos gars ont acheté le fait de jouer de la bonne façon et d’être patient, ce qui n’est pas toujours facile à cet âge-là », a-t-il ajouté.

La rencontre #4 a été la seule où l’attaque du Blizzard a véritablement fait des ravages. Plusieurs croyaient d’ailleurs à la fin des Gaulois après cette performance à sens unique en faveur des favoris de la série. Mais les joueurs, eux, ont continué d’y croire et se sont accrochés.

« Les gars ont tourné la page super rapidement, autant après les victoires que les défaites. On vivait le moment présent et on avait confiance en nos moyens », a souligné Marc-André Ronda, mentionnant par la même occasion le travail du gardien Thomas St-Germain, qui « a fait partie de la réussite de la défensive ».

Sur le plan offensif, Louis-Philippe Fontaine a brillé en marquant dans quatre des cinq matchs, pour une production totale de 5 buts et 1 passe. Son coéquipier Mikaël Huchette a aussi récolté six points, puis le défenseur Mikaël Diotte, brillant à tous les points de vue, les a suivis avec cinq points. Pas moins de treize joueurs différents ont inscrit leur nom sur la feuille de pointage dans cette série.

Les Gaulois ont toutefois perdu deux joueurs au combat, soit les attaquants Xavier Charbonneau, victime d’une blessure dans le match #2, et Matthew Maltais, qui a quitté le match #4 après un contact près de la bande.

Dans les autres séries, les Vikings de Saint-Eustache (9e) et les Grenadiers de Châteauguay (10e) ont causé des surprises à leur tour en disposant respectivement des Estacades de Trois-Rivières (6e) et des Élites de Jonquière (5e). Les champions de la saison régulière, les Cantonniers de Magog, n’ont eu aucune difficulté à balayer les Riverains du Collège Charles-Lemoyne. Le Rousseau-Royal de Laval-Montréal a quant à lui éliminé les Forestiers d’Amos et les Lions du Lac Saint-Louis ont eu le dessus sur l’Intrépide de Gatineau. Les Albatros du Collège Notre-Dame, même s’ils ont terminé derniers au classement, profitaient d’un laissez-passer au premier tour, privilège accordé à l’équipe ayant remporté plus tôt dans la saison le Challenge CCM.

image