18 août 2016
Coupe Le Blanc
Un tournoi unique en son genre
Par: Maxime Prévost Durand
L’ambassadrice d’honneur Valérie Tétreault a donné le coup d’envoi de la 10e édition de la Coupe Le Blanc lundi soir lors de la cérémonie d’ouverture. On la voit en compagnie du coprésident Philippe Le Blanc. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

L’ambassadrice d’honneur Valérie Tétreault a donné le coup d’envoi de la 10e édition de la Coupe Le Blanc lundi soir lors de la cérémonie d’ouverture. On la voit en compagnie du coprésident Philippe Le Blanc. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

L’équipe du Québec (Christophe Clément, Ange-Kevin Koua, l’entraîneur Yannick Pelletier, Bianca Fernandez et Amélie Allard) a connu du succès lors de la première journée d’action face à l’Espagne, avant de se frotter aux champions en titre, les Américains, le lendemain. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

L’équipe du Québec (Christophe Clément, Ange-Kevin Koua, l’entraîneur Yannick Pelletier, Bianca Fernandez et Amélie Allard) a connu du succès lors de la première journée d’action face à l’Espagne, avant de se frotter aux champions en titre, les Américains, le lendemain. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Seul tournoi international de tennis présenté en Amérique du Nord pour les athlètes de 12 ans et moins, la Coupe Le Blanc revêt toujours son caractère unique, même dix ans après sa création. Lancée lundi sous un soleil radieux, la 10

Publicité
Activer le son

Présent à la cérémonie d’ouverture, le vice-président du tennis professionnel à Tennis Canada, Eugène Lapierre, n’a pas manqué de saluer l’initiative des frères Sébastien et Philippe Le Blanc, coprésidents du tournoi qui porte leur nom.

« Je les félicite d’avoir eu cette vision il y a 10 ans d’inviter les meilleurs joueurs de 12 ans et moins. On se demande pourquoi on n’y avait pas pensé avant! », s’est-il exclamé.

Selon lui, une compétition comme la Coupe Le Blanc est bénéfique pour le développement de nos jeunes athlètes québécois et canadiens. « De pouvoir se mesurer à des joueurs d’ailleurs dans le monde, et ce, dès l’âge de 12 ans, leur permet de voir qu’il est possible de rivaliser avec les meilleurs », a soutenu M. Lapierre en entrevue avec LE COURRIER, rappelant du coup que les débuts du tournoi ont coïncidé avec l’arrivée du Centre national de tennis de Tennis Canada.

« C’est un tournoi auquel j’aurais adoré participer, a ajouté l’ambassadrice d’honneur de la 10e édition, Valérie Tétreault. Il n’y a rien de plus gratifiant que représenter son pays », a souligné celle qui a représenté le Canada en Fed Cup durant sa carrière de joueuse.

Récompenser l’esprit sportif

Bien qu’une équipe championne sera couronnée dimanche au terme d’une semaine d’activités, l’organisation a choisi pour la première fois de mettre de l’avant l’esprit sportif des joueurs qui participent au tournoi.

Durant toute la durée de la Coupe Le Blanc, les organisateurs et les officiels distribuent des jetons d’esprit sportif afin d’encourager la saine compétition.

« Gagner n’est pas la seule chose qui compte. Les qualités que vous développez sont les choses les plus importantes que vous apprenez, a dit le coprésident Philippe Le Blanc dans un discours en anglais destiné aux joueurs. […] Ces jetons que nous vous remettrons ont plus de valeur que ces trophées que vous voyez là-bas. »

Un désistement de dernière minute

Le retour attendu du Royaume-Uni à la Coupe Le Blanc devra encore attendre. À moins d’une semaine du lancement de la 10e édition, les organisateurs ont appris le retrait de la délégation, les forçant à trouver un remplaçant de dernière minute. Une équipe formée d’athlètes de la Colombie-Britannique et de l’Aberta complète la liste des dix délégations qui participent au tournoi.

Outre cette équipe, le Mexique, le Pérou, l’Espagne, l’Afrique du Sud, le Brésil, la Colombie, les États-Unis, le Canada et le Québec sont représentés.

Lors de la première journée d’activités, le Québec a bien fait tant chez les filles que chez les garçons, en battant d’entrée de jeu l’Espagne 2 à 1 dans leurs affrontements respectifs. Les Canadiennes ont aussi obtenu du succès en disposant facilement du Pérou 3 à 0, tandis que les garçons canadiens ont dû trimer plus dur pour venir à bout des Péruviens 2 à 1.

Le lendemain, les États-Unis ont bien amorcé la défense de leur titre en battant le Québec 3 à 0, tant dans le tableau féminin et masculin. Le Canada et la Colombie connaissent aussi un bon début de tournoi, alors que le Mexique se démarque chez les filles et le Brésil chez les garçons.

La Coupe Le Blanc se poursuit jusqu’à dimanche au parc Christ-Roi, sur l’avenue Vaudreuil, au centre-ville de Saint-Hyacinthe. Des matchs sont disputés tout au long de la journée jusqu’en début de soirée et l’admission est gratuite.

image