28 novembre 2013
Pour prévenir l’influenza
Un vaccin sans douleur pour les enfants de 2 à 17 ans
Par: Le Courrier
Cette année, le vaccin offert aux jeunes de 2 à 17 ans, le Flumist, est sans douleur. Cette clientèle reçoit le vaccin antigrippal administré par vaporisation nasale soit un jet dans chaque narine.

Cette année, le vaccin offert aux jeunes de 2 à 17 ans, le Flumist, est sans douleur. Cette clientèle reçoit le vaccin antigrippal administré par vaporisation nasale soit un jet dans chaque narine.

Depuis le 1 er novembre, des milliers de personnes se sont fait vacciner contre la grippe, ce qui représente la meilleure protection contre l’influenza. Si les adultes se présentent massivement dans les cliniques de vaccination, les enfants semblent moins nombreux à répondre à l’appel.

Publicité
Activer le son

Pourtant, la vaccination représente un moyen efficace de prévenir la transmission du virus entre les enfants. Cette année, le vaccin offert aux jeunes de 2 à 17 ans, le Flumist, est sans douleur. Cette clientèle reçoit le vaccin antigrippal administré par vaporisation nasale soit un jet dans chaque narine. Ce vaccin, largement utilisé depuis dix ans aux États-Unis, s’est avéré très efficace et sécuritaire.

Le pédiatre de Saint-Hyacinthe, Dr Jean-Jacques Turcotte, qui oeuvre depuis plus de 40 ans auprès des enfants, les invite à recevoir ce « vaccin sans piqûre ». « C’est la seule façon d’éviter la grippe, une maladie sévère qui peut vous frapper de plein fouet, en tout temps, pendant les vacances des Fêtes, la semaine de relâche, la classe neige. Pourquoi vous en priver? », lance-t-il.

Vacciné pour moi, mais aussi pour…

Le vaccin intranasal est offert gratuitement aux jeunes âgés de 2 à 17 ans atteints d’une maladie chronique affectant le coeur, les poumons, les reins, ou souffrant de diabète, par exemple.

Il est aussi proposé sans frais aux jeunes en bonne santé qui sont en contact avec des personnes âgées, des bébés, des femmes enceintes ou des personnes malades plus vulnérables au virus de la grippe. En se faisant vacciner, ils protègent les personnes plus fragiles autour d’eux des complications de la grippe qui peuvent mener à des hospitalisations et même au décès. Les enfants qui ont peur des injections seront sans doute moins réticents à recevoir le vaccin intranasal. « On pense à tort que les conséquences de la grippe sont moins importantes chez les jeunes. En fait, à chaque année, bon nombre d’hospitalisations et même des décès liés à la grippe surviennent chez les plus jeunes. On souhaite que ce vaccin sans injection nous aide à protéger davantage cette clientèle », fait valoir Dre Jocelyne Sauvé, directrice de santé publique de la Montérégie. Pour connaître les lieux et les horaires de vaccination, consultez le site www.santemonteregie.qc.ca ou sante.gouv.qc.ca.

image