20 septembre 2018
Événement d’art actuel
Un vernissage couru pour ORANGE
Par: Maxime Prévost Durand
Un vernissage couru pour ORANGE

Un vernissage couru pour ORANGE

Tout près de 200 personnes ont participé dimanche aux activités entourant le lancement de la toute nouvelle édition d’ORANGE, l’événement d’art actuel, qui se poursuit jusqu’au 28 octobre dans différents lieux d’exposition de Saint-Hyacinthe.

En compagnie de la plupart des 14 artistes qui ont contribué à cette 6e édition, les commissaires Marie-Ève et Isabelle Charron ainsi que les codirecteurs d’ORANGE Marcel Blouin et Véronique Grenier ont donné le coup d’envoi à ces six semaines d’exposition à l’occasion d’un vernissage fort couru et rythmé où on a pu y découvrir les 13 œuvres conçues en lien avec le monde de l’agriculture.

Cette édition de l’événement d’art actuel, sous le thème « Conjuguer la traçabilité », se distingue particulièrement par son propos concret et hautement d’actualité, de même que par la grande variété des œuvres présentées. On y retrouve autant des photographies, des œuvres sonores ou interactives, que des installations technologiques ou de plus grande envergure.

La majorité des artistes ont été invités à collaborer avec des personnes, des entreprises ou des institutions du milieu agricole pour réaliser leur travail, offrant une vision privilégiée de cet univers. Les commissaires ont d’ailleurs souligné à plusieurs reprises durant le vernissage l’ouverture d’esprit des artistes, mais surtout, la confiance des entreprises qui leur ont ouvert leurs portes même sans trop savoir dans quoi elles s’embarquaient. Quelques-uns de ces partenaires agricoles se trouvent à Saint-Hyacinthe, dont Nutri-Oeuf, le Centre d’insémination artificielle du Québec (CIAQ) et les Ruchers Gauvin qui ont tous contribué d’une façon ou d’une autre à des œuvres exposées.

Le parcours d’ORANGE se traduit en quatre lieux, soit Expression, centre d’exposition, la Chapelle des Sœurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe (Maison d’Élizabeth), le Cégep de Saint-Hyacinthe ainsi que le Jardin Daniel A. Séguin et son pavillon horticole écoresponsable.

Pour ceux qui ne veulent rien manquer d’ORANGE, un trajet reliant les différents lieux d’exposition a été tracé sur les trottoirs de Saint-Hyacinthe avec des points orange, notamment sur la rue des Cascades, sur la rue Girouard et sur la rue Sicotte.

Au cours des prochaines semaines, LE COURRIER mettra en lumière certaines œuvres dans le cadre d’une série d’entrevues réalisées avec différents artistes et partenaires agricoles présents à ORANGE. Le premier reportage (voir autre texte) présente l’œuvre New Xanadu de Kevin Michael Murphy, une ruche futuriste installée au Jardin Daniel A. Séguin qui accueille des abeilles des Ruchers Gauvin.

image