30 août 2012
Un vol inaugural qui se termine mal
Par: Martin Bourassa

Ce qui devait être une journée de célébrations mémorable a failli l’être pour de bien mauvaises raisons, le samedi 25 août, à l’aéroport de Saint-Hyaicnthe.

Un petit avion de fabrication artisanale qui effectuait son baptême de l’air après cinq ans passés à sa conception et à sa mise au point s’est violemment retourné et écrasé en bordure de piste peu après son décollage réussi, vers 11 h 15.

Cet accident spectaculaire s’est produit sous le regard ahuri d’une poignée de gens qui s’étaient déplacés pour assister à ce vol inaugural.Parmi ceux-ci, on retrouvait les concepteurs et passionnés d’aviation Pierre Racette et Marcel Deschamps, propriétaire de l’entreprise Air Marcel. Le petit avion d’allure militaire a survolé les environs de l’aéroport pendant à peine quatre minutes, le temps de deux passages avant sa chute. « Le premier circuit a volé à la perfection, l’avion se comportait très bien, a commenté M. Racette peu après l’accident. C’est au deuxième circuit en montée initiale qu’il a pris une thermique de chaleur qui lui a fait perdre le contrôle. Ce n’est aucunement une défectuosité et ce n’est pas ça qui va m’empêcher de continuer à construire des avions, pour moi, cet appareil vol très bien. »Les ambulanciers et les pompiers du Service des incendies de la Ville de Saint-Hyacinthe sont rapidement intervenus. À leur arrivée au bout de la longue piste, le pilote Patrick Cloutier avait réussi à sortir par lui-même de l’amas de pièces tordues.Secoué, il n’a pas été blessé. « Plus de peur que de mal, a confié Marcel Deschamps, au COURRIER. Ce n’est que de la toile et du bois, les dommages sont seulement matériels. »L’intervention des pompiers de Saint-Hyacinthe n’aura duré qu’une trentaine de minutes passées principalement à asperger l’appareil de mousse et à prévenir les dégâts. Le petit avion était une réplique parfaite à l’échelle du Blériot XI-2 construit en 1908 par Louis Blériot. Il s’agit du premier appareil à avoir traversé La Manche, le 25 juillet 1909.Conçu par Louis Blériot et Raymond Saulnier le Blériot XI était équipé d’un moteur 3 cylindres développant 25 chevaux. Sa réplique utilisait un moteur Rotec 2800 de 110 hp. On estime à plus de 4000 heures le temps qui a été investi dans la construction de l’engin qui s’est écrasé à l’aéroport de Saint-Hyacinthe.Dans une entrevue accordée au site Aviactu au début du mois d’août pour parler du vol inaugural, M. Racette a confié que l’appareil a été construit avec les mêmes procédés utilisés à l’époque. « Les pièces de métal ont été coulées dans des moules de sable et le bois façonné à la main. Dans les pièces faites sur mesure, aucune n’a été conçue et fabriquée numériquement, ce qui fait la fierté de son constructeur. Le Blériot fidèle à l’original a été conçu avec les mêmes erreurs de conception faites à l’époque, ce qui en fait une réplique quasi exacte, seul le moteur est légèrement plus puissant. »On peut par ailleurs visionner la catastrophe sur le site youtube. bit.ly

image