29 avril 2021
Une 2e édition pour la course virtuelle de l’Association Défi Futsal
Par: Maxime Prévost Durand

À défaut d’avoir pu reprendre ses activités normales dans les derniers mois en raison de la pandémie, l’Association Défi Futsal proposera pour une deuxième année consécutive La course virtuelle ADF, du 30 mai au 5 juin, pour inciter la population à bouger.

Publicité
Activer le son

En plus de sa mission sportive, l’activité a pour but d’« amasser des fonds afin de soutenir différentes organisations de partout au Québec, qui ne sont plus en mesure de réaliser leurs activités de financement, essentielles pour assurer la pérennité de leur projet », peut-on lire dans l’invitation lancée par l’organisation.

Connue pour son Défi Futsal primaire Roméo-Forbes à Saint-Hyacinthe et son tournoi de beach soccer à Beauport, l’Association Défi Futsal s’est inspirée de différentes initiatives sportives lancées en période de pandémie pour organiser cette course virtuelle.

Les organisations, autant sportives que communautaires et scolaires, peuvent participer à ce rendez-vous, puis pour chacun de leur membre qui s’inscrira, une partie du montant de l’inscription leur sera ensuite remise. Il est aussi possible de s’inscrire de façon indépendante.

Puisqu’il s’agit d’un rendez-vous virtuel, la course de l’ADF est ouverte à l’ensemble de la population du Québec. Six distances sont offertes, soit 1 km, 3 km, 4 km, 5 km, 10 km et 21 km. Les participants pourront faire leur course au moment de leur choix durant la période d’une semaine au cours de laquelle l’activité se tiendra.

Pour avoir toute l’information et pour s’inscrire, il suffit de visiter le www.defifutsal.com.

L’an dernier, la première édition de La course virtuelle ADF avait réuni un peu plus de 1000 participants et permis d’amasser près de 20 000 $ grâce aux inscriptions et à la générosité des partenaires.

Depuis sa création en 2009, l’Association Défi Futsal s’est donné la mission de participer activement au développement des saines habitudes de vie par le biais du sport, redistribuant plus de 175 000 $ en bourses et en équipement au sein de la communauté, dont une importante partie des retombées a été destinée à la région maskoutaine.

image